5 idées reçues

5 idées reçues sur la sexualité

Il n’y a rien de plus dangereux pour la santé que les idées reçues. En voici cinq qu’il faudra balayer pour vivre pleinement votre sexualité.

 

Que l’on soit en couple ou célibataire, notre vie sexuelle n’est pas toujours aussi épanouissante qu’on le souhaiterait. Entre contraintes professionnelles et familiales, les obligations du quotidien ont tôt fait d’éclipser notre sensualité et nos désirs. Sans compter que de nombreuses idées fausses viennent se greffer sur notre libido en berne pour finir de nous refroidir. Pour en venir à bout, tordons le cou aux clichés…

 

1. Le sexe, c’est naturel, donc ça se régule tout seul…

Faux. Nos modes de vie actuels tendent à faire de la sexualité un bien de consommation périssable, voire une activité de loisir annexe que l’on pratique lorsque l’occasion se présente, c’est-à-dire de loin en loin. Pour réveiller nos ardeurs, il faut commencer par les travailler au corps et, au même titre que l’on entretient sa forme au quotidien ou que l’on soigne son alimentation, remettre les pratiques sexuelles au cœur de notre vie.Le sexe, c’est naturel, donc ça se régule tout seul…

 

2. Il faut jouir, c’est important

Rien n’est important : le sexe sert à être heureux, chacun à son niveau, et non à mesurer des aptitudes à l’orgasme. La sexualité n’est ni une obligation ni une performance…Il faut jouir, c’est important

 

3. Dans un couple, le désir tend à s’émousser avec le temps, ce sont les sentiments qui perdurent

Faux, le sexe ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Les couples qui deviennent trop sages le sont par excès de sécurité, par négligence ou par lassitude.Dans un couple, le désir tend à s’émousser avec le temps, ce sont les sentiments qui perdurent.

 

4. Le sexe est dangereux si on ne le contrôle pas

Vrai et faux. Nous avons entre les jambes une vraie centrale nucléaire, qui peut produire beaucoup d’énergie pour alimenter positivement nos vies ou bien exploser en détruisant tout alentour. Mieux vaut bien connaître le mécanisme de sa petite centrale pour être sûr(e) de demeurer le roi (ou la reine) du pétrole !Le sexe est dangereux si on ne le contrôle pas.

 

5. A partir d’un certain âge, on s’intéresse moins à ces choses-là

Faux. On nous dit de moins nous y intéresser, on nous en persuade à coups d’articles médicaux et de regards accusateurs, on nous oblige à nous détourner. Et c’est lorsque cette triste manipulation est venue à bout de nos anciennes ardeurs que l’on devient vieux… À partir d’un certain âge, on s’intéresse moins à ces choses-là.

Vraiment !

 

 

A lire

Les Dessous d’une sexualité épanouie, de Jane Hunt, éditions Quotidien malin, 160 pages, 10 €