50 ans et alors ? Laurence Briday-Lelong, notaire à Orléans

E8

Son métier la confronte chaque jour aux malheurs de la vie ; décès, divorce, cela lui donne d’autant plus conscience des petits bonheurs à savourer au quotidien. À 51 ans, Laurence vit les années qui sont devant elle comme un bonus.

« C’est le bel âge, malgré les rides, je me sens mieux aujourd’hui qu’à 20 ans ! Ma fille a 24 ans, elle est indépendante et je n’ai plus de contraintes, je profite mieux de mon quotidien, avec la maturité et l’expérience, les valeurs importantes sont devenues évidentes. Même si je travaille 10 heures par jour, guidée par mon esprit, je suis à l’écoute de mon corps. Je vis une véritable prise de conscience de soi, je prends du temps pour faire du sport, je marche et une fois par semaine je fais appel à un coach sportif. »

Il y a deux ans, Laurence a expérimenté le jeûne, lors d’un séjour jeûne et randonnée « cela correspondait à une réflexion sur moi-même, sur mon rapport à l’environnement et à ma santé. Je me suis lancé ce défi comme d’autres peuvent décider de faire un marathon. J’en avais assez de prendre des kilos et de manger n’importe comment, ce jeûne m’a permis de retrouver le goût et l’envie. Avant je m’obligeais à rentrer dans un schéma, de l’épouse et de la mère, aujourd’hui je n’ai plus envie de subir, je vais vers ce qui me correspond, j’ai appris à dire non. »

Propos recueillis
par Marie-Zélie Cupillard