Activ Maman a pris un bon départ

Activ-Maman

ENCOURAGER LES MAMANS, ET LES FEMMES EN GÉNÉRAL, À FAIRE DES EXERCICES DANS LE PARC DES LONGUES ALLÉES: TEL EST LE BUT D’ACTIV MAMAN. CONDUITE PAR UNE PRÉSIDENTE DYNAMIQUE, LA JEUNE ASSOCIATION ÉVOLUE À VITESSE GRAND V !…

Céline, Anaïs, Olympe, Emmanuelle, Myriam et Jessica sont à l’origine d’Activ Maman, une association récemment créée, née à la suite de la dissolution d’un autre groupe, No excuse mom, un mouvement international américain qui avait trouvé des personnes suffisamment nombreuses et motivées dans l’Orléanais. « Nous avons gardé le même état d’esprit, mais nous avons souhaité évoluer de manière autonome, très locale », déclare Jessica Salvat, toute jeune présidente (28 ans) de la toute jeune organisation basée à Saint- Jean-de-Braye.

Le principe est très simple : il s’agit de réunir les femmes qui le souhaitent – mamans, pas mamans, femmes au foyer, femmes actives, grands- mères… – une fois par semaine au même endroit pour pratiquer, sans prise de tête, une activité sportive. « Nous nous retrouvons au parc des Longues Allées, à Saint-Jean-de-Braye, tous les dimanches à 10 heures, avec ou sans les enfants, pour du renforcement musculaire, du cardio, etc., précise Jessica. Pour l’instant, c’est moi qui encadre, mais à la base, ce ne sont pas des cours de sport. Je suis là pour mener le groupe. Plus tard, quelqu’un d’autre dirigera les séances… » Précisons que Jessica n’est pas à la tête d’Activ Maman par hasard : venue de la restauration, elle s’est lancée dans une reconversion professionnelle et passera un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) à partir de septembre. « Quand j’aurai le diplôme, je développerai davantage Activ Maman, mais pour l’instant, c’est à part, ce n’est pas mon métier. » Chaque chose en son temps !

CRÉER DU LIEN

À ce jour, le groupe, ouvert à toutes les femmes des environs d’Orléans, compte 160 inscrites. Mais toutes ne viennent pas chaque dimanche matin au parc ! Généralement, elles sont entre 15 et 20. Le but ultime étant, au-delà des exercices physiques, de créer du lien, du vrai, pas seulement à travers des conversations avec des amis Facebook – même si la page permet à l’association de se faire connaître et de distiller ses informations. « Certaines femmes viennent d’arriver dans la région, cela permet de faire connaissance, explique Jessica. Les personnes se découvrent pendant l’activité au parc, sympathisent, se trouvent des points communs, se lient d’amitié en dehors. » Par principe, les hommes ne sont pas interdits, bien sûr. D’ailleurs, le mari de Jessica accompagne son épouse au parc chaque dimanche matin, et s’occupe des deux enfants (6 ans et 20 mois) pendant que sa femme fait ses exercices. Quand les maris ne sont pas là, les enfants jouent ensemble, sous le regard de leurs génitrices, jamais bien loin.

Activ Maman devrait connaître des rebondissements dès la rentrée de septembre : hormis l’arrivée d’une encadrante sportive, l’adhésion ne sera plus gratuite, mais « d’une quinzaine d’euros par an, par personne, annonce Jessica. Pour payer les divers frais, et acheter du matériel, des tapis de gym par exemple. » Car avec la fin des beaux jours, ce ne sera plus au parc que les femmes actives d’Activ maman se retrouveront, mais dans une salle prêtée par la ville. En attendant la création d’antennes ailleurs dans l’Orléanais, et l’organisation d’autres rendez-vous que ceux du dimanche.