Agnès et Stéphane, un tandem gourmand

agnes-stephane-edith-03

Ils sont inséparables ! Ils se sont rencontrés sur leur lieu de travail et forment depuis un tandem à la maison comme dans leur pâtisserie.

Tout partager au quotidien sans restriction, c’est leur mode de vie. Ils se sont rencontrés il y a huit ans, dans un hôtel-restaurant au pied du Mont Aimé, en Champagne : un bon présage sans doute… Stéphane exerçait ses talents de pâtissier, Agnès occupait la place de maître d’hôtel. Très vite ils ont cherché à s’installer ensemble, aujourd’hui ils fonctionnent en couple dans leur affaire comme à la maison. Les journées sont longues et fatigantes. Dès 6h30, Stéphane rejoint son labo et Agnès tient la boutique. Ils partagent des perspectives professionnelles communes et un rythme de travail identique. C’est sans doute un de leurs secrets. « Avec nos horaires, il serait très compliqué de vivre avec quelqu’un qui n’est pas du métier », souligne Agnès. Comme dit Stéphane en souriant : « De toute façon, le mariage c’est résoudre à deux des problèmes que l’on n’aurait pas eus tout seul ! » (NDLR : Sacha Guitry).
Un couple trois vies
Depuis un an, c’est aussi une vie de famille qu’ils doivent mener à bien, avec l’arrivée de leur petite Camille : beaucoup de bonheur qui « malgré tout » implique de nouvelles contraintes. Mais pour Stéphane, c’est naturel de travailler avec sa femme, il ne se pose pas la question. Un modèle de vie déjà adopté par ses parents eux-mêmes pâtissiers : « comme disait mon père, travailler ensemble c’est comme former un attelage pour avancer ensemble. » Agnès voit cela comme une grande complicité et précise qu’il faut faire preuve de diplomatie et «quoi qu’il arrive » ne pas avoir de rancœur à la fin de la journée.
Le secret de l’harmonie au cours de ces huit ans de vie commune ? Chacun d’entre eux a son territoire et ses compétences, mais surtout, ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. « Même pour la vitrine, je lui demande son avis, confie Agnès. Et puis quand il doit s’absenter, il me manque. On aime échanger nos points de vues et être ensemble ! » Ils partagent tout : leur métier, leurs loisirs à la montagne… Un couple fusionnel ? Sans doute. l

« Quoi qu’il arrive, ne pas avoir de rancœur à la fin de la journée »

Bio express
• En octobre 2004, Agnès et Stéphane ont repris  la pâtisserie « Aux Palais Or, » à Orléans


Il a fait son apprentissage chez Peltier, rue de Sèvres
à Paris, comme M. Lecouple, son prédécesseur.