Alix Histre à cheval sur leur bien-être

e13

Si aujourd’hui, Alix passe du coq à l’âne, elle passe également du cheval au chien, et même par les rapaces. Bienvenue dans le monde d’une ostéopathe animalière.   Sacha Dinovetski 

 

9h
Premier rendez-vous, à Sandillon, pour prendre soin de Gaya, superbe labrador chocolat. « Sa propriétaire, que je connais pour avoir déjà manipulé le cheval, me l’a confiée pour un petit bilan », détaille la jeune femme de 26 ans, en écoutant les articulations de sa nouvelle patiente. Palpage du corps, zones froides, de chaleur, de tension, rien n’échappe aux mains expertes d’Alix. Gaya semble apprécier et ne bronche pas. Elle repart soulagée et détendue, exactement comme un patient « classique » de chez un ostéopathe traditionnel.

 

10h30
Réservée pendant de longues années aux seuls chevaux, l’ostéopathie animalière se démocratise aujourd’hui. Et c’est à Combreux qu’Alix poursuit sa journée, pour choyer l’aile cassée d’une buse, à qui l’on vient de retirer une broche après une fracture. Un travail de rééducation, pour permettre au rapace de récupérer son aisance en vol et assurer comme auparavant les spectacles avec son fauconnier. « Les oiseaux, nous ne sommes pas nombreux à les manipuler ! Moi j’ai fait mon mémoire dessus, c’est comme les autres animaux : tout se fait dans la délicatesse, l’anatomie de l’animal nous guide. Il comprend vite que c’est pour son bien ».

 

12h
« J’aime ce travail pour les animaux, évidemment, mais également parce qu’il m’offre une grande diversité. Je peux passer d’un chien dans une immense propriété extrêmement luxueuse, à un âne chez un petit agriculteur, et à chaque fois, je me déplace à domicile. C’est plus pratique et rassurant pour tout le monde, animal et maître ». Là, c’est une nouvelle patiente qui l’attend. Botswana, une jument de compétition, dont les performances sont atténuées par un problème de locomotion à l’arrière-main. Après 45 minutes de manipulation, et 48h de repos, elle pourra reprendre les entraînements, « mais on ne peut pas tout faire ! Il faut parfois faire appel à un vétérinaire…Tout dépend des problèmes, on vient en complément. »

 

13h
Pause déjeuner, retour à Férolles où Alix vit avec son compagnon, son chat et son poisson japonais. « Oui, je suis végétarienne, depuis 8 ans, en raison des conditions d’abattage des animaux, mais une végétarienne sympa comme disent mes amis, je ne suis pas moralisatrice, et je cuisine même de la viande pour eux ! »

 

14h30
Après s’être occupée d’un poney aux yeux étonnamment bleus, « très beau mais plutôt sauvage », il est l’heure de consulter son téléphone et de rappeler les clients, de caler tous les rendez-vous, « jeter un œil aux comptes, aux factures, aux chèques, avec (s)on comptable… ». Nouveau coup de fil, le propriétaire d’un chien qui demande des conseils. « Les gens ont besoin d’être rassurés, avant ou après une intervention. Ça fait également partie de mon métier ».

 

17h
Pour une fois, pas de rendez-vous ! Alix en profite pour retourner aux écuries de Sandillon et rendre visite à Joker de Rambaud. « Mon cheval est ma meilleure pub, rigole-t-elle. Je le manipule depuis 7 ans, il a 20 ans et est en pleine santé ! Tous les 2 jours, je l’étire, le palpe, et dès que je peux, on sort faire du dressage, du saut, trotting ou une balade. »

 

SON SECRET

Le sport. Hiver comme été, plusieurs fois par semaine, Alix trouve toujours un créneau pour son jogging de 10km en bords de Loire, son kilomètre de natation à la piscine du coin ou son yoga. « Pour faire chuter la pression, le stress, l’anxiété ».