Bébé prématuré : l’épreuve 
de la vie

infirmiere_20080703_095

Chaque année un enfant sur dix naît prématuré, c’est à dire entre la 25e et la 37e semaine de grossesse au lieu des 41 semaines pour une grossesse normale. Les premières semaines de la vie deviennent une épreuve à surmonter pour le bébé et sa famille.

 

Victor Hugo, Charles de Gaulle, Winston Churchill… Quelques grands hommes nés prématurément, mais dont on ne connaît pas le détail des premières semaines de leur vie. Benjamin, lui est né à 31 semaines, il ne pesait que 1,5 kg. Pour Valérie, sa maman, le bonheur et la joie ont laissé place à l’incertitude et à l’angoisse. Ce n’est que 10 jours après sa naissance que Benjamin et sa maman ont pu faire connaissance, Valérie étant elle-même hospitalisée, elle avait des nouvelles par son mari, qui faisait la navette entre le service de réanimation néonatale de l’hôpital d’Orléans et son épouse. Après cette épreuve de plusieurs mois, Valérie sera à l’initiative de l’association « Bébé Plume » fondée en avril 2004 c’est en étroite collaboration avec le service de néonatalogie de l’hôpital Madeleine à Orléans, que cette association va voir le jour. Le but ? Echanger, partage,r rassurer, c’est aussi pour permettre un meilleur dialogue entre l’équipe médicale et les parents, les soutenir dans cette longue et difficile épreuve. « Suite à mon expérience le premier achat réalisé par l’association fût un appareil photos numérique et une imprimante. » souligne Valérie, elle insiste sur le rôle des parents qui est essentiel pour le futur du bébé, « il est très important de toucher son bébé de lui parler de faire du peau à peau tout cela l’encourage ».

 

Rêve d’avenir
C’est une épreuve pour le couple et pour toute la famille, il se passe souvent 2 ou 3 mois avant de pouvoir rentrer à la maison avec son bébé, d’un côté certaines mamans culpabilisent, tandis que certains pères refusent la situation. « On apprend la patience, tandis qu’il faut faire face à la famille impatiente de voir le bébé, car seuls le papa et la maman peuvent se rendre dans le service ». C’est un milieu stérile et sécurisé qui ne permet pas des visites comme dans une maternité classique. L’association a financé l’aménagement d’un espace détente pour les parents, et du matériel de puériculture : tire-lait, coussin d’allaitement, mais aussi de la layette sur mesure… Chaque semaine une musicienne intervient dans le service, trois fois par mois des rencontres café croissants, sont proposées. À Noël un goûter est organisé, des actions qui permettent aux parents d’échanger et de se rassurer. L’optimiste est sans doute matérialisé par les photos du calendrier, affichées à l’entrée su service, baptisé « rêves d’avenir » on découvre les visages de belles petites filles souriantes et de petits garçons en pleine forme, ce sont d’anciens prématurés du service.
Aujourd’hui Benjamin a 11 ans, il est fier de son histoire il se considère un peu comme un super héro !

 

 

À savoir
Quelques facteurs favorisent les naissances prématurées entre autres : la procréation médicalement assistée, l’âge de la mère, mais aussi les conditions de vie, le stress, le tabagisme et la consommation d’alcool.
Grâce notamment à Bébé Plume et SOS préma, une loi a été votée en 2006 pour allonger le congés maternité pour les mamans de bébés prématurés.

 

www.bebeplume.fr
06 77 64 66 99

Faites-nous part de vos témoignages ci-dessous