Connecter les enfants malades

© Julie Rey © Julie Rey

Depuis dix ans, l’association Prima équipe les établissements hospitaliers d’ordinateurs afin d’aider les enfants malades à rester en contact avec l’exterieur. Rencontre avec Florence Gauté, fondatrice de l’association.

Quel est l’objectif de l’association Prima ?

L’objectif de Prima est de mettre des outils numériques spécialisés à disposition des enfants hospitalisés afin qu’ils conservent leurs liens avec l’extérieur, famille, amis, école et autres correspondants. Les enfants peuvent envoyer des messages à toute heure de la journée – via l’Intranet -, recevoir des photos, de la musique, des cours… Ils peuvent aussi se connecter à des sites d’actualités ou de jeux, tous spécialement sélectionnés pour eux.

Le succès a-t-il été immédiat ?

Au début, les médecins étaient réticents car ils considéraient que l’écran coupait les communications au lieu de les favoriser. Le contexte, en 2004, était bien différent d’aujourd’hui : beaucoup de gens n’avaient jamais vu une souris ou un clavier. En 10 ans, nous avons vécu une véritable révolution !

Et aujourd’hui, quels sont les retours ?

Nous avons des retours très positifs. Nous recevons des messages de satisfaction aussi bien des parents que des soignants. Notre dispositif correspond à un véritable besoin !

Combien d’établissements sont actuellement équipés ?

Actuellement, trois sites sont pourvus : Libourne, le service de cardio-pédiatrie de Haut Lévèque et, bien sûr, l’hôpital des enfants, Pellegrin. Nous équipons également les salles d’attentes des services pédiatriques de bornes interactives qui contiennent des jeux. Notre objectif est que d’ici la rentrée de septembre, les 14 sites du CHU de Bordeaux seront équipés.

Quels sont vos projets à venir ?

En ce moment, nous travaillons sur le projet Prim@quitaine. L’idée est de faire évoluer et d’étendre le système Prim@kid à toute la région pour que davantage d’enfants puissent en bénéfi cier. Ensuite, si d’autres associations ont envie de prendre le relais dans d’autres régions, nous serons ravis de partager le dispositif ainsi que notre expérience !

Quelles sont vos ressources financières ?

Financièrement, on se bat beaucoup, mais avec le projet Prim@quitaine, nous allons avoir accès à des fonds régionaux. Les soirées de gala avec le Cirque Arlette Gruss, nous aident énormément, en deux soirées nous avons récolté près de 40 000 euros. Isabelle Juppé est également d’un grand soutien.

En chiffres

110 ordinateurs installés – 30 bénévoles – 25000récoltés lors de la dernière soirée de gala du cirque Arlette Grüss – 250Km courus dans le Sahara par 8 personnes de l’organisation « Marathon des sables » au profit de Prima.

42 rue du Bocage 33200 Bordeaux – contact.prima@laposte.net
Florence Gauté : 06 87 60 17 28