Contraception: et pourquoi pas le stérilet ?

© Avistew - Fotolia

Après les nombreuses et inquiétantes polémiques, lues, vues et entendues sur les pilules dites de 3e et 4e générations, intéressons-nous au plus efficace des moyens de contraception.

si penser à votre pilule quotidiennement à heure fixe (ou presque) est insurmontable, il faut certainement envisager un autre mode de contraception sous peine d’arrivée inattendue d’un heureux (ou pas) événement… Le DIU – dispositif intra-utérin –, plus connu sous le nom de stérilet, est une des alternatives possibles.

 

Attention aux idées reçues

Non, malgré son nom, le stérilet ne rend pas stérile !

Non, il ne favorise pas les grossesses extra-utérines !

Non, votre amoureux ne le sentira pas pendant un rapport !

Non, il n’est pas obligatoire d’avoir eu des enfants pour se faire poser un stérilet !

 

L’avis d’un spécialiste

Pierre Lacasse, médecin gynécologue, commente la dernière affirmation : « On peut mettre un stérilet à toutes les femmes, y compris les nuligestes, mais le stérilet est surtout la contraception des femmes qui ont le nombre d’enfants qu’elles souhaitent et qui ne veulent plus prendre la pilule ! »

Autre avantage : « Pas d’âge limite, on peut garder son stérilet en le changeant régulièrement jusqu’à la ménopause », précise Pierre Lacasse, tout en prévenant : « Cela ne dispense pas de contrôles gynécologiques réguliers. »

Le stérilet a le plus souvent la forme d’un « T » ; il est inséré dans l’utérus par un médecin ou une sage-femme. Sa pose est très rapide, mais le docteur Lacasse avoue qu’elle « est un peu désagréable, parfois ressentie comme une contraction utérine ».

 

Deux types de dispositifs :

1. Le stérilet au cuivre : il maintient un cycle naturel mais augmente le flux des règles. Durée : entre quatre et huit ans.

2 Stérilet hormonal : il diffuse l’hormone appelée lévonorgestrel et tend à supprimer les règles améliorant très sensiblement le « confort » des femmes.
Durée : cinq ans.

 

en savoir +

Ce site validé par le ministère de la Santé apporte beaucoup de réponses à toutes nos questions : www.choisirsacontraception.fr

 

approuvé par…

Lisa, 41 ans, a choisi de changer de contraception : « Cela faisait plusieurs années que je prenais la pilule et que je l’oubliais. Mais j’étais réticente à l’idée d’implanter un corps étranger. Quand j’ai vu que le dispositif était si petit, cela m’a rassurée. Aujourd’hui, je vis très bien ma nouvelle contraception, je me sens libérée, je n’ai plus peur d’oublier et plus besoin de courir à la pharmacie. »