Contraception : laquelle choisir ?

psychocontraception

moyens de contraception

Considérée comme le dispositif par excellence, la pilule ne fait plus l’unanimité. Mais quelles sont les autres alternatives ? Leurs avantages et leurs inconvénients ?

 

Les ventes de la pilule ont diminué de 45 % en 2013. Celles du stérilet ont augmenté de 47 %. Il existe 12 moyens de contraception. En voici quelques-uns…

 

 

Le stérilet

Aujourd’hui, le stérilet séduit les plus jeunes qui se voient conseiller le « short », au profit du « standard », plus long. Le stérilet aux hormones diffuse le progestatif pendant 5 ans. Une fois posé, celui au cuivre, 100 % naturel, peut être conservé jusqu’á 10 ans et retiré à tout moment.

LES PLUS : Posé en deux minutes, le stérilet au cuivre est le contraceptif le moins cher du marché ! 30,50 € dont 65 % remboursés par l’assurance maladie

LES MOINS : Les règles peuvent être plus abondantes et plus douloureuses

 

 

L’implant

Petit bâtonnet en plastique de 4 cm, l’implant est un réservoir avec des hormones diffusées directement dans le sang. Après une petite incision sous anesthésie locale, il est posé sous la peau du bras et doit être changé tous les trois ans.

LES PLUS : Il est invisible et indolore

LES MOINS : Il ne peut être prescrit qu’aux femmes ne supportant pas la pilule et le stérilet.
Il peut entraîner une prise de poids

 

 

 Le patch

En forme de timbre, le patch diffuse deux hormones dans le sang á travers la peau. Collé sur le ventre, l’épaule ou le bas du dos, il faut le changer toutes les semaines. Chaque boîte de 15 € contient trois patchs et protège pendant quatre semaines.

LES MOINS : Il peut se décoller et ainsi ne plus remplir ses fonctions contraceptives
A la plage ou à la piscine, il est visible par tous
Il n’est pas remboursé

 

 

 La méthode naturelle

Appelée aussi planification, il s’agit d’identifier sa période d’ovulation en se fiant au calendrier ou aux symptômes comme la température ou la position du col. Pour vous accompagner, Clearblue propose un moniteur de contraception.
Il suffit d’uriner sur des bâtonnets pour calculer sa concentration d’hormones. En fonction de la couleur du voyant (rouge ou vert), vous pouvez ou non avoir des rapports.

130 € la tablette en vente en pharmacie et sur internet

 

 

L’avis du pro :
Vincent Raynaud, animateur au planning familial

«  Les femmes que nous recevons, qui ont entre 30 et 40 ans, optent pour un retour à la nature, avec une contraception naturelle. Elles sont attentives à leur cycle et leur glaire cervicale. Pour bien choisir son moyen de contraception, il faut se poser les bonnes questions : Comment s’intègre-t-il à mon quotidien ? Lequel est le mieux adapté á mon hygiène de vie ? Il faut aussi savoir que le médecin généraliste tout comme la sage femme sont habilités à prescrire les contraceptifs, à poser le stérilet et l’implant. »

25 Place Ernest Renan. 02 38 63 34 36 – www.planning-familial.org