CORPS DE FEMMES – Corps 
de maman

corps_maman

Bébé est arrivé. C’est le bonheur ultime, ce que l’on a attendu durant neuf mois. Pourtant certaines ombres à ce tableau idéal semblent profiler. Comment vivons-nous cette période d’après-grossesse ?

Corps marqué par des sillons ancrés dans notre épiderme (maudites vergetures !), teint terne, prise de poids, ventre rebondi, modification du galbe des seins…, sont très généralement les maîtres mots nous décrivant après l’arrivée de la chair de notre chair. Sans parler du manque de sommeil, de l’anxiété, des douleurs physiques et de l’inexpérience dans le cas d’une première grossesse.

Les premiers temps après l’accouchement

Véritable cataclysme qu’est la grossesse : se pourrait-il qu’elle nous ait dépossédées de notre corps ? Stéphanie, jeune maman, avait du mal à se regarder dans le miroir. Elle ajoute avec un sourire : « Je me demandais pourquoi j’étais grosse et vide. » Vient le temps de la redécouverte de soi, une nouvelle identité corporelle se façonne. Marie, mère d’un bout de chou de 16 mois, a ainsi souffert de ne pas retrouver immédiatement son corps d’« avant-bébé » : « C’était comme si on m’avait donné une nouvelle enveloppe, un costume qui n’était pas le mien. » Il y a incontestablement un avant et un après. Il est temps de faire le « deuil » de son ancien corps. Certaines admettent ce changement d’apparence comme Christine, maman par deux fois : « J’ai la sensation que je ne serai plus jamais la même. »

Comment écrire une nouvelle page ?

Inutile de chausser les baskets et de mouiller le maillot de manière violente, la reprise de l’activité physique doit se faire en douceur, par la marche par exemple ; le tout couplé avec une consommation alimentaire saine. Aude Salak, nutritionniste et diététicienne à Orléans, précise que les conseils apportés sont spécifiques à chaque femme : « Après l’accouchement, une alimentation équilibrée est recommandée, sans prescription précise, sauf dans le cas de carences révélées par le bilan sanguin. » Se réapproprier son corps est essentiel. Cela passe notamment par le choix de tenues aptes à sculpter cette nouvelle silhouette, mais aussi d’en prendre soin par l’usage d’un lait corporel.

Et la féminité dans tout cela…

Après une grossesse, nous sommes à la fois mère et femme. Durant cette période, l’on se doit d’être présente pour ce petit être, c’est-à-dire materner. Sarah, maman de deux petites filles, a compris que « le pouvoir de séduction a été mis en berne, car la priorité, pour un certain temps, c’est le tout-petit ». Avant une grossesse, nous nous persuadons que ces phases sont naturelles, mais nous ne réalisons qu’ensuite l’intensité de l’épreuve. Beaucoup de femmes déplorent le manque d’information à ce sujet, n’ayant eu comme relais que les témoignages de leurs amies ayant récemment vécu cette expérience. Il est pourtant essentiel d’être entourée. Certaines s’appuient ainsi sur les conseils avisés d’une sage-femme après la naissance du nourrisson. La place du conjoint est également primordiale. Grâce au regard de son mari, Stéphanie aime aujourd’hui son nouveau corps car elle a compris le sens de ces rondeurs : « Avant on me disait que j’étais belle, maintenant c’est moi qui le dis parce que je le ressens. » Christine porte un nouveau regard sur son corps et reconnaît « qu’il n’est pas si mal que ça ». La grossesse, l’accouchement et la maternité sont des « épreuves de la féminité », qui lui ont notamment permis de s’affirmer et se sentir plus femme que jamais. « Aujourd’hui, j’ai trouvé l’équilibre. »

 

Nous remercions Aude Salak, diététicienne et nutritionniste,
97, faubourg de Bourgogne à Orléans, site Internet : http://www.dieteticienne-orleans.fr

 

 En savoir plus
Après l’accouchement : Le guide complet de la période postnatale de Sylvia GAUSSEN, Éditions J’ai lu.
Retrouver la forme après bébé de Bernadette de Gasquet, Éditions Marabout.
Corps de mère, corps de femme : Avant et après l’accouchement, préparer et retrouver son corps de Roland Leclerc, Éditions Albin Michel.