CORPS DE FEMMES – La danse : travail du corps, expression de l’émotion…

danse_contemporaine

L’alliance de la grâce et de la rigueur : les danseuses font du corps un outil d’expression, d’émotion, et lui imposent un travail quotidien.

Arriver au grand écart, à la pirouette, aux figures imposées, à la chorégraphie d’un spectacle, cela représente des heures d’entraînement. Lors des préparations de spectacles, c’est 6 heures par jour. Il faut sans doute, être animée par une volonté de dompter ce corps pour le faire progresser, puis le maintenir au niveau. La danseuse contemporaine Christine Desfeuilet en a fait sa profession par goût. Elle organise des ateliers d’expression corporelle aux adolescents : « cela permet d’aller chercher des émotions et de les exprimer, ce qui à cet âge n’est plus difficile à dire avec des mots : on peut le dire avec son corps ». Le jeux et le plaisir sont intimement liés dans ce travail chorégraphique aux multiples entrées artistiques : vidéo, photo, composition de tableaux, « cela leur permet aussi de sortir du système éducatif classique et amène à se concentrer à prendre conscience du poids du corps. » La danseuse use de techniques qui s’appuient sur la respiration et des postures. : « à l’adolescence le corps nous échappe, c’est une façon de le reconquérir ». Cécile Loyer, en résidence au CNCO, est aussi à la tête de sa propre compagnie. Elle a su concilier son métier de danseuse et de chorégraphe avec ses deux grossesses, « j’ai travaillé jusqu’au 4 e mois, en faisant attention ». Elle connaît parfaitement son corps et ses limites : « je sais le rééquilibrer. En danse contemporaine, il n’y a pas de code, mais une exigence : trouver un équilibre entre hygiène de vie et hygiène mentale. » Grâce à son travail avec un maître Butô au Japon, Cécile a beaucoup travaillé sur la mémoire du corps : « on danse avec son vécu, on fait appel à l’émotion liée à son histoire. »
• À propos de l’image de son corps : « Le regard des autres n’a plus d’importance car le projet chorégraphique prend le dessus. »
Danseuse et chrorégraphe, créatrice de l’association Ballerina Strada.
Artefacts – coopérative culturelle au 108 rue de Bourgogne.
http://www.christine-desfeuillet.com/