Couple, sexe et politique : un difficile ménage à trois !

e15

En cette période électorale, une enquête inédite et peu ordinaire réalisée par l’IFOP* se consacre à l’influence des opinions politiques sur la vie de couple et sexuelle des Français. Oui, c’est très sérieux, avec des résultats parfois… surprenants ! Jade Pillaudin

 

Imaginez-vous dans votre lit, auprès de votre cher et tendre… Mais vous ne pouvez pas l’atteindre, car un candidat à la présidentielle que vous ne pouvez pas supporter est installé entre vous deux ! Un scénario cauchemardesque que beaucoup de Français souhaiteraient éviter ! On plaisante certes, mais blague à part, l’enquête de l’IFOP révèle que trois quarts des Français (77 %, pour 74 % chez les hommes et 80 % chez les femmes) indiquent leur réticence quant à la possibilité de nouer une relation affective avec quelqu’un partageant une sensibilité politique différente. Un résultat sans appel, qui semble démontrer que les divergences politiques peuvent intervenir comme un véritable obstacle à la projection d’une vie à deux. Histoire peut-être de vouloir éviter les sempiternelles et interminables chamailleries qui plombent les repas de famille… Mais ces résultats reflètent certainement aussi une crainte de ne pas partager les mêmes valeurs, ou pire d’être incompris au sein du couple pour ses idées. Pour une majorité de Français, l’harmonie du couple semble ainsi rimer avec l’harmonie des opinions politiques, où la convergence demeure synonyme de sécurité et stabilité à long terme. L’homogamie politique au sein des couples primerait donc, puisque 75 % des sondés affirment partager la même sensibilité politique que leur conjoint.

DIS-MOI COMMENT TU COUCHES, JE TE DIRAI POUR QUI TU VOTES

Plus surprenant (et croustillant !) encore, l’enquête se consacre également aux liens entre les pratiques sexuelles des Français et leurs opinions politiques. Ce qu’on en retient ? Que les plus aventureux d’entre nous votent principalement pour l’extrême gauche ou l’extrême droite, comme si le désir de rupture politique caractéristique de ces mouvances s’accompagnait aussi d’un désir de rupture sur le plan des mœurs. Pour les personnes qui associent leurs opinions à des partis plus traditionnels, on retrouverait une sexualité plus « normée », plus conventionnelle (mais ne généralisons point voyons !). Ainsi, l’influence de nos opinions politiques nous suivrait jusque dans la chambre à coucher…
De quoi cogiter, n’est-ce pas ?

PRÉSIDENTIELLE : PAS DE SECRETS ENTRE NOUS ?

Enfin, une autre conclusion de l’enquête étonne cependant : tandis que 91 % des sondés pensent connaître le positionnement politique de leur amoureux/se, seulement une courte majorité (52 %) affirme savoir pour qui leur conjoint va voter à l’élection présidentielle. Mais alors, comment expliquer l’ignorance des 48 % restants ? Si les multiples rebondissements du grand rendez-vous politique de 2017 pourraient justifier ce résultat, la possibilité de la persistance du secret entre les couples concernant leur choix final dans l’isoloir semble aussi bien réelle… Alors, vous savez pour qui votre cher et tendre va voter ? Promis juré, on ne veut pas lancer de dispute entre vous !

* Étude IFOP pour Wyylde réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 30 mars 2017 auprès d’un échantillon de 4 000 personnes, représentatif de la population française. Ces quotas ont été définis à partir des données de l’INSEE pour la population âgée de 18 ans et plus résidant en métropole (enquête Emploi 2014). La notice de cette enquête est consultable sur le site de la Commission des sondages.