Cyber love stories

EDITH FEV 2013 INTERNET 2 modif

Drôle d’endroit (ou pas) pour une rencontre… Pourquoi ne pas trouver l’amour sur internet ? Celui d’un jour, ou de toujours…

C’est sans doute l’univers des possibles qui est le plus fascinant : finis les décalages horaires, la distance n’a plus d’importance, on peut se connecter avec des dizaines de milliers d’internautes solitaires quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. L’instantané permet de zapper d’un profil à l’autre en un clic. Tout est permis (ou presque) : profils ludiques et sympathiques, romantiques et parfois pathétiques, sexuels et virtuels… Mais aussi les faux, les vrais, les maris avides de rencontres adultères, les éternels célibataires… Vous trouverez à peu près tout sur le net.

La première rencontre se fera d’abord par écran interposé, sans les sensations que procurent les rencontres physiques, mais « en voyant moins, on imagine plus », écrivait Jean-Jacques Rousseau. Du fantasme à la réalité, il n’y a qu’un pas. Comment peut-on tomber amoureuse d’un profil ? Quels sites pour quelles personnalités ? On vous dit tout, ou presque, sur les cyber-rencontres…

 

4 sites passés au crible

« SHOPPE » UN MEC !

PREMIÈRE IMPRESSION

Un style glam rock aux couleurs rose et noir, moderne, jeune et qui prône l’humour au second degré avec « l’offre spéciale ours délicatement doux » ou « la liquidation totale de tous nos frisés » !

LE SITE

Ciblé sur le choix des filles, c’est à elles que le site parle, les garçons étant présentés comme des produits. L’analogie est faite avec un supermarché : vous mettez vos « produits » dans votre panier, on vous présente « les produits régionaux », il y a même ceux « tombés du camion » ! Attention à la fraîcheur tout de même…

POTENTIEL DE RENCONTRES EN LOCAL

En recherchant un amoureux entre 25 et 50 ans, cadre, sportif, vivant seul ou en coloc, on récolte une sélection de 225 princes charmants en puissance… Y’a plus qu’à faire le tri !

FIABILITÉ

Avec 4,7 millions d’inscrits dans toute la France, ce site cartonne depuis que Meetic a rendu son propre accès payant pour les filles. Une grosse machine donc, bien implantée dans le paysage des rencontres par Internet.

www.adopteunmec.com

LE + : Un côté ludique et dérision qui dédramatise les complexes de passer par Internet pour faire des rencontres.

LE – : Les garçons se ruent sur les nouvelles inscrites comme de vraies filles à l’ouverture des soldes !

 

RENCONTRES ENTRE CHRÉTIENS

PREMIÈRE IMPRESSION

Une page d’accueil bleue, couleur d’éternité, une photo de ciel… Les codes chrétiens sont réunis pour placer les célibataires sous les meilleurs auspices !

LE SITE

Certes pas des plus modernes, mais qui finalement remplit bien son rôle. Le questionnaire est plus que complet pour renseigner de façon précise son profil. Quelques questions orientées (« Combien de fois allez-vous à la messe dans l’année ? » « Êtes-vous actif dans votre communauté ? ») rappellent où l’on se trouve. Pour échanger, les célibataires s’envoient des « signes ». Il est vrai que si on s’inscrit sur un site de rencontres, c’est bien qu’on attend un amoureux comme le Messie !

POTENTIEL DE RENCONTRES EN LOCAL

En cherchant un homme âgé de 25 à 50 ans et résidant à Orléans ou à 50 km à la ronde, il n’y a que 14 profils proposés… Un score un peu faible pour avoir le choix !

FIABILITÉ

« Tu ne mentiras point », disait l’un des dix commandements. Alors, on est en droit d’espérer que les célibataires chrétiens suivent au moins ce précepte. Sinon, gare à la colère de Dieu !

www.connexion-chretienne.fr

LE + : Même si on est une fille, on peut rechercher une amoureuse… Tolérant !

LE – : Très peu d’inscrits mettent une photo. Même si la beauté est intérieure, on aime bien avoir un petit avant-goût extérieur !

 

LE COUP DE FOOD GARANTI ?

PREMIÈRE IMPRESSION

Marmitelove propose de nous connecter en fonction de nos préférences culinaires et nous laisse espérer des rencontres alléchantes…Le graphisme de la page d’accueil est réussi, appétissant et glamour, un « Marmitebook » plein de conseils doit être offert à l’inscription et un « Marmitecoach » peut nous aider à trouver l’amour. Le ton est donné !

LE SITE

L’inscription est gratuite et rapide. En quelques clics, nous sommes sur le site, mais le graphisme n’est plus du tout le même et ne ressemble pas aux promesses du début. On est envahi de publicités pour adultes. La seule particularité des profils Marmitelove, c’est que les mets et les breuvages préférés de chacun sont indiqués…

POTENTIEL DE RENCONTRES EN LOCAL

La première recherche selon mes critères (âge et région) s’avère infructueuse. Pour vérifier, je recherche les membres connectés et le résultat n’est pas meilleur puisque la réponse, après plusieurs tentatives, est « aucun membre correspondant à votre recherche ».

FIABILITÉ

Le site ouvert en 2010 a dû avoir un franc succès à son lancement, mais en 2012, les inscrits ne se sont pas connectés depuis quelques mois, les cadeaux d’inscription ne sont pas envoyés, le graphisme est laissé à l’abandon. Visiblement, la mayonnaise ne prend plus !

www.marmitelove.com

LE + : Un bon concept

LE – : Un site pas assez fréquenté

 

LE PLUS CÉLÈBRE TESTÉ PAR UN HOMME

PREMIÈRE IMPRESSION

En examinant les profils et les présentations, on a le sentiment que la plupart des femmes s’inscrivent sur Meetic pour rencontrer le grand amour. On n’est pas là que pour rigoler… Certains hommes aussi, peut-être.

LE SITE

Clair, pas trop flashy, et très simple d’utilisation. Tout est fait pour s’inscrire rapidement et surfer au plus vite afin de trouver la personne qui partage les mêmes affinités.

POTENTIEL DE RENCONTRES EN LOCAL

Énorme. Il y aurait un bon millier d’inscrites originaires d’Orléans et de l’agglo, âgées de 25 à 45 ans, et ayant posté une photo.

FIABILITÉ

Les profils semblent sérieux, et doivent de toute façon être validés par Meetic. Les belles histoires sont possibles par cet intermédiaire, nous en connaissons.

www.meetic.fr

LE + : La réputation internationale de Meetic. L’assurance de surfer sur un site sérieux, et non pas « libertin un peu louche » (en dépit de certains pseudos…).

LE – : Le bombardement de mails sitôt l’inscription effectuée (« Unetelle a visité votre profil, vous lui plaisez », etc…). Stooooooooop !!!

Un mot sur le prix, enfin : si l’inscription est gratuite, il faut en revanche,  pour converser avec une autre personne, débourser 14,90 Ä par mois pendant six mois – mais on peut aussi ne s’abonner que trente jours, pour 34,90 Ä.

 

ET CEUX QUE L’ON N’A PAS TESTÉS

www.onvasortir.com, un site pour sortir… et se rencontrer !

Pas envie de tête-à-tête le premier soir ? Ici on se retrouve en groupe pour des activités ludiques.

www.gleeden.com

Un site conçu par des femmes pour des relations extra-conjugales. Discrétion et sélection garanties. Mais les célibataires sont aussi les bienvenus.

www.rencontremonchien.com

Vous aimez les chiens ?Alors faites d’une pierre deux coups pour des rencontres très canines ! Même si vous n’avez pas de chien, vous pouvez vous inscrire sur ce site.

www.rencontre-militaire.com

Idéal pour celles et ceux qui rêvent d’un uniforme à la maison. Un site communautaire et européen.

 

Témoignages : c’est leur histoire !

COMME DANS UN FILM

Caroline, 41 ans, chargée de projet dans les transports. En couple depuis cinq ans et maman d’un petit garçon de deux ans, elle nous raconte sa cyber love story…

Il y a 13 ans, Caroline arrivait au Canada en couple, quelques années plus tard ils se séparent. À presque 36 ans, elle avait du mal à s’imaginer aller dans les bars, les discothèques à la recherche de l’âme soeur, tomber dans les clichés de la drague de boîte de nuit qu’elle avait connu dans ses années étudiantes orléanaises. Caroline est plus cinéma, théâtre, concert, resto. Faire le premier pas confortablement installé dans son canapé. Cette distance physique due à Internet lui convenait. Ce qui lui plaît aussi dans la formule c’est une certaine liberté de décider, quand et avec qui on discute. Aller plus loin ? Si affinité. Elle n’avait rien à perdre, même pas d’argent car l’inscription était gratuite pour une période d’essai qui dans son cas a suffi.

Quelles sont les particularités de la rencontre par Internet ? L’ordre est inversé : on discute, on choisit la personne en fonction de son profil, des affinités qu’elle peut avoir avec nous. On apprend à connaître l’autre, ses goûts, mais c’est après que la vraie rencontre a lieu. D’une certaine façon, c’est encore plus motivant et enthousiasmant, car on ne le connaît que sur une photo, sans savoir si elle date d’il y a un mois ou cinq ans !

Est-ce plus facile de « séduire » derrière un écran ? Je ne sais pas, mais sans webcam à l’époque, la séduction passait par l’écrit ; ça me faisait penser à l’échange de mails entre Meg Ryan et Tom Hanks dans le film Vous avez un message. En même temps, on peut tomber sur un bluffeur, et alors le prince charmant se transforme en crapaud. Je crois que c’est la principale contrainte.

N’avez-vous pas eu peur de faire de « mauvaises rencontres » ? Oui, j’y ai pensé bien sûr, je savais que le risque existait. Je ne répondais jamais aux demandes de rencontres initiées par les hommes. C’est moi qui choisissais en fonction du profil, je me fiais à mon instinct. Je n’ai pas fait de mauvaise rencontre.

Combien de temps avez-vous mis pour vous rencontrer pour de vrai ? Environ un mois après avoir débuté nos échanges de mails. Nous ne vivions pas dans la même ville (250 km), alors on a choisi une ville à mi-chemin.

Des conseils pour celles qui veulent se lancer ? Ne pas avoir d’attentes sur les possibilités de rencontrer l’homme de sa vie et ainsi limiter les déceptions. Ne pas être pressée, prendre le temps de consulter beaucoup de profils et d’échanger avant de se rencontrer. Pour le vrai rendez-vous : choisir un lieu public en journée et en parler à des amis.

 

Céline : un joli conte de fées sur la Toile

Pour Céline, petite brune et grande timide n’ayant pas franchement envie d’aborder des inconnus dans les bars, s’inscrire sur un site de rencontres par Internet était « la solution » pour trouver un amoureux… Après une première relation née de la Toile, Céline se réinscrit sur le fameux site, se disant qu’après cette première expérience malheureuse, elle allait s’amuser un peu ! Elle flashe alors sur Matthieu, sa photo lui plaît… enfin surtout sa cuisine dans le reflet de la vitre ! Ils chattent directement pendant deux-trois jours, puis décident de se rencontrer, leur devise commune dans cette quête virtuelle de moitié étant justement qu’elle se déroule très vite dans le monde réel. Un resto et un ciné plus tard, c’est sur un malentendu que Matthieu tend la main à Céline qui l’attrape et ne la lâche plus ! Depuis, une jolie petite Nina est née, il y a six mois.

Sophie : du tchat au mariage

Sophie, 45 ans, a rencontré Julien sur Meetic il y a sept ans. L’histoire a commencé par un tchat, la rencontre s’est faite rapidement, le coup de foudre aussi. Après quelques mois de relation, ils ont décidé d’acheter une maison. Mais ils ont attendu le 21 décembre dernier pour se marier. Selon Sophie, voici les quatre points à ne pas oublier pour une rencontre réussie : voir rapidement la personne ; bien cibler les critères ; garder le contact, car même si ce n’est pas lui notre prince charmant, il peut peut-être nous le présenter. Se poser la bonne question : a-t-on envie de le revoir ? Si oui, il faut juste vivre l’histoire au jour le jour.

clémence : du clic à la tromperie

Clémence, 34 ans, maman de deux enfants, est une jolie blonde pétillante. Elle avait tout pour être heureuse : une vie de couple épanouie, un mari  bien sous tous rapports, une bonne situation professionnelle. Charles, d’esprit « chasse, pêche et tradition », était actif dans la vie associative locale. Après leur déménagement, Clémence remarque des changements dans le comportement de son mari. Par exemple, il se fait une nouvelle bande d’amis. Elle se rassure, met cela sur le compte de la fameuse crise de la quarantaine. Jusqu’au jour où elle découvre, sur son ordinateur, un message provenant d’un site de rencontres libertines. Très choquée par les frasques adultères de son mari, elle décide de s’inscrire sur ce site coquin, en se créant un faux profil et retrouve ainsi facilement la trace de son époux.

Elle se rend compte qu’il se connecte, dès le matin, pour proposer des rendez-vous le soir même, signant ses messages d’un « libertinement, Charles ». Une véritable addiction à Internet et au sexe. L’agenda des rencontres coquines du site permet à Clémence d’expliquer bon nombre d’absences. De fil en aiguille, elle découvre l’ampleur des mensonges et tromperies dont Charles a même le culot de se vanter lors de dîners entre copains. Le point de non retour ayant été franchi, malgré des tentatives de pardon, Clémence aspire aujourd’hui à la sérénité, séparée de ce « désormais étranger » qui a partagé sa vie.

* Par discrétion, les prénoms ont été changés.