De fil en aiguilles… – Edito N°4

edito-edith-magazine-4

edito-edith-magazine-4Notre vie se tricote mail(le) par mail(le), que l’on tisse, ou que l’on défasse des liens ; on cherche toutes une forme plus ou moins éphémère de bonheur, d’équilibre, d’harmonie.
Certaines d’entre nous cultiveront leur bonheur le mercredi avec les enfants, d’autres dans leur cuisine en testant de nouvelles recettes, en refaisant le monde avec une bonne copine, sous la couette avec Marcel.

Il se cultivera aussi le temps d’un massage ou d’une séance de yoga, histoire de lâcher prise ; sur un tapis de sport ou en nageant quelques brasses à l’Inox ; en repensant la déco de la maison ou en réservant les vacances de cet été sous une yourte (eh oui, c’est tendance) !

Mais un jour, on réalise qu’on ne peut être en harmonie avec soi-même sans se tourner vers les autres, vers celles et ceux qui auraient besoin d’un coup de pouce.

Justement, 2011 est l’Année européenne du bénévolat et du volontariat : peut-être l’occasion de rappeler que la générosité ne peut se contenter d’être sonnante et trébuchante. Elle doit venir du cœur, car nul besoin d’être aisé pour donner. Le temps est sans doute notre bien le plus précieux, puisque nous ne savons pas de combien de jours, de mois ou d’années nous  disposons. Et si nous prenions le temps de tisser ces liens ?

Si nous donnions, juste, un peu de notre temps…