Déprime hivernale : les huiles essentielles qui nous reboostent

P1

Si l’on échappe difficilement à un petit rhume d’hiver, on peut parier sur l’aromathérapie pour limiter les dégâts et guérir plus vite. Les huiles essentielles peuvent en effet nous aider à combattre le froid, l’épuisement et les virus. M.K.

Brrrrr… Le froid vous met le moral dans les chaussettes et votre perte d’énergie vous conduit à attraper tous les virus qui se présentent à vous. Bref, cet hiver, vous avez décidé de prendre une carte de fidélité chez le médecin. Hum, pas si vite ! Parce que les antibiotiques, ce n’est pas automatique, on peut aussi compter sur l’aromathérapie pour combattre la fatigue, les microbes et le blues hivernal. Les huiles essentielles peuvent en effet vous aider à passer la saison plus sereinement. Explications.

Retrouver un confort respiratoire

L’hiver est la pire période de l’année si l’on est sensible aux affections respiratoires et si l’on souffre d’asthme. En effet, durant cette saison, les températures basses fragilisent les muqueuses, en particulier les sinus et les bronches. Pour les protéger, on mise sur la diffusion d’huiles essentielles dans son habitat. L’aromathérapie a en effet le pouvoir d’assainir l’air intérieur et d’éliminer les microbes. Il est donc conseillé de brancher son diffuseur plusieurs fois par jour, à raison d’une dizaine de minutes de diffusion. Pour le choix des huiles, on privilégie l’eucalyptus radiata, décongestionnant, le pin qui favorise l’oxygénation du sang ou encore l’huile essentielle de niaouli, considérée comme anti-infectieuse.

Contre la déprime saisonnière

Petit coup de blues ? L’huile essentielle de camomille a la particularité d’agir sur l’anxiété, les insomnies, le stress et les déséquilibres affectifs. La racine d’angélique, elle aussi, permet d’obtenir une huile réputée pour être un excellent tonique qui combat la fatigue et l’asthénie.

Elle est encore reconnue pour ses vertus sédatives en cas de fatigue nerveuse et de troubles du sommeil. Enfin, enivrante, l’huile essentielle de lavande est un excellent produit antistress qui agirait, dit-on, comme un antidépresseur naturel !

Pour lutter contre les petites infections

Rhume, grippe, gastro-entérite…, l’hiver apporte avec lui son lot de petits désagréments. Et parce que beaucoup d’huiles essentielles sont anti-inflammatoires, décongestionnantes, antitussives etc., elles permettent de combattre les affections hivernales en limitant la prise de médicaments. Pour déboucher le nez, fluidifier les sécrétions, retrouver un confort digestif et calmer la toux, on mise encore sur l’huile essentielle de lavande (calmante et anti-inflammatoire), de menthe poivrée (décongestionnante) ou de marjolaine (antispasmodique).

Stimuler les défenses immunitaires

Enfin, puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, il est possible d’utiliser les huiles essentielles en cure préventive avant le début de l’hiver. Certaines ont effet le pouvoir de stimuler les défenses immunitaires pour que l’organisme soit plus à même de combattre les microbes lorsqu’ils se présenteront. En prévention, les huiles essentielles de ravintsara, de citron, d’arbre à thé ou de thym sont idéales. Il suffit de déposer une à deux gouttes directement sur un poignet, de frotter avec le second et de renouveler l’opération quatre à cinq fois par jour.

Prudence !

Attention, si la plupart des huiles essentielles sont sans danger, elles peuvent aussi être irritantes lorsqu’elles sont appliquées directement sur la peau. Les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes
ne doivent pas les utiliser.