Écoute les signes que la vie t’envoie

Synchronicite-Edith

Psychopraticienne à Paris, spécialiste de l’accompagnement des femmes – elle a créé les Groupes de Parole pour les Femmes –, Géraldyne Prévot-Gigant a choisi la voie du roman pour nous parler de la « synchronicité ». En prenant modèle sur Anna, son héroïne, nous aussi pouvons changer de voie pour être en accord avec nous-mêmes… Sébastien Drouet

Ça ne va pas très bien chez Anna. Plaquée par Laurent après deux ans de vie commune, la graphiste parisienne n’arrive pas à tourner la page. D’ailleurs, au boulot, c’est moyen. Son patron lui confie des missions peu passionnantes, qui l’usent plus qu’elles ne l’épanouissent. Mais c’est dans sa vie en général que ça va couci-couça. Rien de dramatique, mais la sensation désagréable pour Anna de ne pas être en accord avec elle-même. Heureusement, le hasard va s’en mêler. Mais peut-on vraiment parler de hasard ? Géraldyne Prévot-Gigant, à travers l’un des personnages, parle de « synchronicité ». C’est le thème central du livre. « Une synchronicité, c’est une coïncidence qui a du sens pour celui qui en est témoin. Plus tu seras attentive aux synchronicités, plus tu pourras comprendre ce que la vie veut te dire. » C’est justement ce dont parle l’auteur : prenez conscience des signes que la vie vous envoie, ces petites choses qui paraissent insignifiantes parce qu’on les relègue dans la case « hasard » de notre parcours, alors qu’il y a sans doute mieux à faire. S’en servir, par exemple.

Conseils à suivre

Mais Géraldyne ne vous laisse pas toute seule avec l’histoire d’Anna comme exemple ! Pour la graphiste parisienne, c’est le tango qui va être le révélateur d’une meilleure existence. Plus qu’une danse, un univers à part entière où l’on apprend à faire confiance aux autres avant de se libérer. Dès lors, la vie d’Anna va changer… Pour vous, ce sera probablement autre chose. Géraldyne vous aide à la trouver, cette autre chose, en terminant chaque chapitre de ce guide d’un nouveau genre par une phrase simple, presque un slogan, le tout, récapitulé et développé en fin d’ouvrage, formant une recette, sinon du bonheur (ce n’est pas un grimoire magique), du moins d’un mieux-être : comment être réceptive aux synchronicités ? Comment lâcher prise ? Comment être à l’écoute de ses rêves ? – l’un des meilleurs moyens de se trouver soi-même, à condition de savoir les décoder… et de s’en souvenir !

Un mieux-être qui passe donc par la prise de conscience quotidienne des signes que la vie nous envoie. Pour ce faire, marchons sur les pas (de tango) d’Anna…

Écoute les signes que la vie t’envoie
Géraldyne Prévot-Gigant
Leduc.s pratique
216 p., 17 €