Esprit mécénat, es-tu là ?

Entreprendre-edith

Clémence Deback fait marcher ensemble, dans un même but (généralement culturel), les associations, les collectivités locales et les entreprises mécènes. « Cela a des effets directs et indirects sur l’économie d’un territoire », assure la jeune entrepreneuse de 34 ans totalement investie dans sa passion. Sébastien Drouet

Son parcours

Le mot « communication » revient souvent : après deux ans de prépa littéraire à Paris, Clémence étudie les sciences politiques à Lyon où elle obtient un diplôme en politique et communication. En 2008, elle réussit un master 2 en communication politique et institution publique. À la fin d’un stage, elle est embauchée dans la célèbre agence (de communication) Occurrence, avant de quitter Paris pour devenir responsable du mécénat et de la communication du festival de la Chaise-Dieu, en Auvergne, où elle restera six ans.

Le déclic

Clémence découvre alors le mécénat, « le fait de mettre en relation des associations qui ont de super idées, et des entreprises du même territoire qui motivent par ce biais leurs collaborateurs ». En 2016, elle passe le certificat français du fundraising (collecte de fonds). Le déclic de la création d’entreprise survient quand la petite famille déménage à Orléans en 2016. « Qu’y faire ? », se demande Clémence. Le certificat et l’expérience acquise au festival lui montrent la voie… Esprit Mécénat naît à ce moment-là. Suivront des mois de réseautage pour « apprendre » le territoire. Son premier client ? Le Concours international de piano.

Les difficultés

« Rétrospectivement, j’aurais peut-être perdu moins de temps en étant accompagnée par des institutions. » Pas trop de regrets cependant : « Apprendre par moi-même est ma façon de fonctionner », relativise Clémence, accompagnée cependant en ce moment par la BGE.

Les aides

Au moment de la création, Clémence a compté sur les conseils de son beau-père et ses beaux-frères, eux-mêmes chefs d’entreprise. Sans oublier le soutien de son époux aussi, bien sûr. « Il ne faut pas oublier les conjoints dans ce genre de projets, ils sont partie prenante ! »

espritmecenat.com – 06 73 39 33 08 – clemence@espritmecenat.com

Les +

• L’investissement total dans une passion. Mais attention, « quand on crée une entreprise, c’est pour en vivre ».

• Le choix des missions, des clients, « un sérieux plus ».

Les –

Les réflexions de certaines personnes : « Elle veut créer son entreprise pour avoir du temps avec ses enfants ». « C’est un contresens total ! », déclare Clémence.