Et si vous essayiez la danse sensitive ?

DANCE-EDITH

S’exprimer avec son corps pour lâcher prise et améliorer sa relation à soi-même et aux autres, c’est la promesse des cours de danse sensitive.

Rien à voir avec un cours de Salsa ou de Zumba, la danse sensitive, que nous avons testée est à part. Cela vous permettra de mettre votre corps en éveil en toute liberté, sans chorégraphie, de travailler un véritable lâcher-prise. C’est le mouvement libre du corps qui permet l’éveil des sens, de contacter vos émotions, d’éprouver le simple fait d’être vivant. « La danse créative et sensitive est une voie directe à l’expression de nos sensations, elle nous permet d’aller au cœur de la découverte de soi » explique Cassine Teheux, psychothérapeute qui anime cet atelier, deux lundis par mois à Orléans. Ce cours de danse sensitive s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, dans une démarche de développement personnel.

Comment se passe une séance ?

Tous les cours, de deux heures, sont structurés de la même façon : une phase d’éveil corporel au début et une ronde de fin, l’occasion d’échanger des regards avec l’ensemble du groupe. En toute fin de séance, chacun peut partager ses ressentis avec le groupe, ce qui permet de créer une relation de confiance et d’avoir des résonances avec les autres participants.

Mais si la structure et la progression sont les mêmes, chaque cours est différent, car le choix des musiques varie en fonction de l’intention donnée à chaque séance. On peut par exemple danser en conscientisant un projet qui nous tient à cœur, et en y mettant toute son énergie.

On ferme les yeux et on laisse son corps s’exprimer au rythme de ses émotions en lien avec la musique. Le choix de la musique est très important, elle doit correspondre à l’énergie recherchée, ce ne sont pas des musiques internationales, jamais connues, ce qui permet de ne pas être reliée à d’éventuels souvenirs, on vibre avec son corps en fonction du rythme. C’est aussi un travail sur le toucher : « ce qui est rare dans notre culture, on ne se touche pas, ce qui fait de nous des êtres en carence de contact » explique la thérapeute. L’état d’esprit de cet atelier se veut à la fois léger et profond : « c’est le plaisir de grandir dans le plaisir avec de l’humour et de la légèreté » souligne Cassine.

Quels sont les bénéfices de la danse sensitive ?

Il y a trois grands axes à retenir, tout d’abord une véritable sensation de bien-être physique, on est en quelque sorte vidé de ses tensions et à la fois rempli d’énergie. L’idée est de stimuler la confiance en soi, et d’aller vers un mieux-être. Mais aussi d’oser la relation à l’autre et d’accepter que l’autre vienne à nous : « se sentir important pour l’autre booste sa confiance en soi. » précise Cassine. Finalement, le groupe a autant d’importance que la praticienne qui mène la danse.  

Marie-Zélie Cupillard

Corps & Parole

Cassine Teheux
12, rue Ferdinand-Buisson
Orléans
Tél. 06.16.82.50.83
Ateliers bimensuels lundis soir 19h30 à 21h30
18 € la séance ou 80 € le trimestre