Famille recomposée : devenir belle-mère

famille sous ciel d'orage

devenir-belle-mere-edith-orléansPassé un certain âge, la vie à deux s’envisage à plusieurs : avec les enfants de son nouvel amour, les vôtres, et des ex-conjoints en guise de satellites. En tant que femme comment faire face à cette nouvelle tribu qui s’impose à vous ?

 
Blanche-Neige, Cendrillon, autant de contes qui véhiculent une image terrible de la belle-mère : « Les petites filles rêvent d’être maman jamais d’être marâtre », comme le dit Catherine Audibert, psychologue et auteur du livre « Le Complexe de la Marâtre » aux éditions Payot. Toute la difficulté pour la « nouvelle femme » est d’accepter sa nouvelle vie de couple et la tribu qui va avec. Mais voilà, ça ne se décide pas toute seule, ces nouvelles relations se construisent à plusieurs et parfois à contre cœur. Si le papa a vécu seul avec ses enfants après le divorce, la belle-mère prend tout de suite le rôle de l’intruse ; les relations privilégiées des enfants et du père seul sont bouleversées par la vie de couple qui s’installe. « Les enfants jouent sur les valeurs familiales et les règles des deux foyers. En général l’autorité parentale de la belle-mère est mal supportée. Comme les enfants supportent difficilement le divorce, ils remettent en cause le rôle de la belle-mère et tentent de casser la relation ; plus la belle-mère s’implique plus elle empiète sur le rôle de la mère. De son côté la belle-mère souffre, car elle voudrait « adopter » et se « faire adopter » par ces enfants explique Christine Léon-Guérin, psychologue.

 

 

Chacun cherche sa place
Toute la difficulté consiste donc à trouver sa place, il faut gérer les relations avec les enfants mais aussi avec l’ex-femme, comme le souligne Catherine Audibert : « les mères sont là, bien vivantes et les enfants ne sont pas abandonnés, la marâtre perçoit la présence « fantomatique » de l’ex-femme sur le couple. Tout à coup, le doute s’installe. Et si l’homme que j’aime aimait encore cette femme ? Et si j’avais usurpé une place, sa place de femme ? de mère ? ». Un moment de doute et de solitude, qui peut être déclenché par la première rencontre avec la mère des enfants.
« La première fois que j’ai rencontré Hélène, elle a voulu se la jouer cool, et un peu comme dominant la situation : « J’étais à ta place avant et la situation m’indiffère ». La suite a prouvé le contraire, elle nous a mené une vie d’enfer jusqu’à la majorité des enfants et se servait d’eux pour atteindre mon conjoint. » raconte Virgine. Il faut parfois gérer les manœuvres de certaines ex-femmes, qui ne supportent pas de voir un nouveau couple naître, avec leurs enfants au milieu, comme le souligne Catherine Audibert « une rivalité maternelle s’installe (…) être meilleure mère de ces enfants devient un enjeu. La marâtre part avec un handicap. Les mères l’ont bien compris. (…), elles veulent rester la Reine Mère pour leurs enfants. Elles feront alors, consciemment ou non, tout ce qui est en leur pouvoir pour que les enfants ne puissent aimer la nouvelle épouse de leur père autant qu’ils l’aiment elle ».

 

Il faut rester zen et inciter son conjoint à tenir son rôle en protégeant sa nouvelle vie de couple. Christine Léon-Guérin nous donne quelques conseils simples à mettre en place pour faciliter les relations dans la tribu recomposée : Ne pas brusquer les choses et faire preuve d’une grande souplesse au quotidien. Dire ce que l’on pense bon pour l’enfant sans chercher à l’imposer, communiquer pour ne pas laisser des conflits s’installer, ce sont souvent des petites choses. Quand les parents doivent gérer leur travail et la maison, ils ne supportent pas le grain de sable. Les pères ont un rôle à jouer en maintenant des moments en tête à tête avec leurs enfants, des temps d’écoute.
Mais il n’y a pas qu’une vérité ; chacun a des ressentis différents. Chacun doit trouver sa place, cela prend du temps, avec des valeurs et des enjeux différents, au milieu de tout cela c’est l’amour qui prime. Le pire étant l’évitement, la non relation et le déni.

 

 

Faites-nous part de votre expérience de belle-mère ci-dessous !