Fernand et Julien : relation père et fils

fernand-julien-relation-pere-filsAprès une crise d’adolescence conflictuelle, Julien, 19 ans, considère ses parents comme des modèles de réussite, « mon père n’est pas un copain, nous avons deux tempéraments forts ça peut monter entre nous. Je sais que je peux compter sur lui. Il me guide, je fais mes choix, il m’a donné de bonnes bases. Il me respecte, c’est mon père idéal ». A 52 ans Fernand se définit comme un père rigoureux, tout en s’ouvrant au dialogue avec Julien, contrairement à son père qui lui n’était que dans le registre de l’autorité.

Etre père ça change quoi dans la vie d’un homme ?

Tout ! Plus rien n’est comme avant, on fait attention sur la route, on doit être là, ça donne une sagesse  on veut  faire face à cette nouvelle responsabilité

Partager, transmettre que signifient ces mots dans une relation père fils?

Il n’y a pas d’école pour être papa, mais il faut trouver le juste milieu entre être absent ou trop intrusif. Je lui transmets le respect, je lui apprend l’écoute des anciens.Je partage avec Julien ses réussites mais aussi ses échecs quels qu’ils soient même si il est assez pudique il se confie sur la pointe des pieds  je distille des conseils,

Le terrain de complicité c’est quoi?

Depuis 10 ans c’est le Karting qui nous lie, Julien pilote, je l’accompagne, la première fois qu’il est monté sur le podium les larmes m’ont submergé, j’étais fier de lui.