Génération PAF les pères au foyer

Fotolia_39095737_Subscription_XXL

Le XXIe siècle a vu, dans certaines familles, les rôles hommes/femmes s’inverser. Madame s’éloigne désormais de son foyer pour mener grand train en société, laissant à Monsieur le soin de s’occuper de la maison et des enfants. Mais concrètement, comment ça se passe ?

À l’heure où les femmes s’émancipent, les hommes, eux, troquent leur bureau pour la maison. Mais devenir père au foyer n’est pas une décision à prendre à la légère : elle demande, au préalable, mûre réflexion…

Le plus beau métier du monde

Les papas intéressés par ce schéma familial atypique ont souvent de bonnes raisons de l’être : des problèmes de santé, le besoin de faire une pause ou de se réorienter, l’envie d’étudier ou de travailler à domicile, de voir ses enfants grandir, d’économiser des frais de garde onéreux… Rester à la maison s’avère donc un très bon compromis, à condition que la maman gagne bien sa vie ! Car, si seulement 4 % des hommes prennent un congé parental en France (selon le rapport 2011 de Brigitte Grésy, inspectrice générale des Affaires sociales), c’est aussi parce que ce statut est mal rémunéré dans l’Hexagone et que la majorité des hommes gagnent, injustement, beaucoup plus que leurs compagnes.

Aussi bénéfique pour les parents que pour les enfants, cette situation crée un certain équilibre familial, car chacun y trouve son compte : la mère s’épanouit professionnellement ; le père profite de ses enfants (ce qui est assez rare dans notre société) ; et ces derniers, voyant leurs parents heureux, le sont donc également.

Le congé parental est accessible aux hommes comme aux femmes sous les mêmes conditions. Tout salarié travaillant depuis au moins un an dans la même société y a droit, de la naissance de l’enfant jusqu’à son troisième anniversaire maximum. De manière générale, le père au foyer l’est souvent pour une durée limitée, même si certains adoptent ce mode de vie sur le long terme.

Les pièges à éviter

En apparence, le statut de père (ou de mère) au foyer fait rêver. Mais, nombreux sont ceux qui sous-estiment cette fonction et qui tombent de haut face à la tonne de responsabilités qui rythment désormais leurs journées : réveiller les enfants, les habiller, les coiffer, les emmener à l’école, retourner les chercher, faire le ménage, préparer les repas, faire les courses, la lessive, régler les factures… Un emploi du temps qui occupe du lever jusqu’au coucher… et parfois même la nuit ! Le manque d’horaires fixes a donc ses inconvénients, tout comme l’absence de week-ends et de congés : on est papa sept jours sur sept et 365 jours par an ! Surtout, les pères au foyer, beaucoup plus que les mères, souffrent de l’absence de vie sociale. Ils se sentent vite mis à l’écart par leurs amis ou ex-collègues, car ils ne partagent plus les mêmes centres d’intérêt et sont même parfois l’objet de moqueries. L’idée du père au foyer a encore du mal à se faire accepter dans les mentalités, c’est pourquoi le soutien et la reconnaissance de l’épouse sont indispensables pour tenir le coup.

Comme le congé parental se terminera un jour, il est fortement conseillé de réfléchir à sa reconversion le plus tôt possible, avant même d’adopter ce type de vie. Une pause de quelques années peut nuire à certaines carrières, encore plus quand on est un homme et que sa hiérarchie semble fâchée avec l’instinct paternel.