Greenery : la couleur qui fait rimer 2017 avec peps

O5

Exit la douceur pastel du rose Quartz et du bleu Serenity : pour cette nouvelle ère, la déco se met au vert ! Marie-Zélie Moser

En 2016, Pantone nous a fait voir la vie en rose et a titillé notre côté fleur bleue. Pour rompre avec cette ambiance nimbée de nostalgie, en 2017, l’institut a décidé de miser sur une couleur pleine de peps, de vitalité et de charme : le vert Greenery, un mélange astucieux de bleu glacé et de jaune ensoleillé…

Un retour à la nature

Là où le bleu Serenity et le rose Quartz se distinguaient par leur grande douceur, propice à la rêverie et à la nostalgie, le Greenery s’affirme avec force et franchise, réveillant au passage notre âme d’aventurier. À la fois lumineux, intense et exotique, il renvoie tant aux forêts luxuriantes d’Amazonie qu’aux prairies paisibles et aux brindilles saupoudrées d’or du soleil printanier. Délicieusement acidulé, frais et revigorant, ce vert anis éclatant nous donne des envies d’évasion et d’exploration des grands espaces, entre deux siestes à l’ombre des arbres. Résolument moderne, le Greenery séduit par son alliance d’audace, son authenticité et son étonnante modernité. Souvent employé dans le domaine des hautes technologies, il incarne l’innovation et le renouveau.

Une symbolique positive

Loin de se limiter à sa seule connotation « écologique », le vert est aussi la couleur de l’espoir, de la chance et de la prospérité. Chargée d’optimisme, elle confère à nos intérieurs une atmosphère rassurante, propice à la méditation comme à la détente. Elle s’inscrit, à ce titre, dans la continuité du rose Quartz et du bleu Serenity : là où ces derniers nous apaisaient par leur délicatesse, si recherchée en cette époque troublée, notre ami le Greenery devrait nous requinquer et nous aider à croire en un avenir meilleur.

Welcome to the jungle

Que ce soit par larges aplats ou par petites touches, le Greenery trouve sans peine sa place dans nos intérieurs. Et de même que le feuillage des plantes se marie à merveille avec le bleu du ciel et les pétales des fleurs, cette couleur symbole de vitalité peut aisément être associée à d’autres teintes présentes dans la nature telles que le bleu céruléen du ciel, le gris de la pierre, le turquoise de l’océan ou encore l’or blanc du sable sous les tropiques… Vous pouvez aussi bien mélanger le Greenery avec des couleurs vives qu’avec des tons ténébreux, selon l’effet désiré. Pour une déco pop et pétillante, le fuchsia, l’orange et le jaune citron s’imposent comme des valeurs sûres. Pour un style plus zen, on essaie de jouer sur des teintes boisées ou neutres, en référence à la terre : taupe, marron, brun foncé, ou encore gris. Si toutefois, l’ambiance sixties ne vous convainc pas ou que vous ne comptez pas faire de votre nid douillet une jungle urbaine, le Greenery est parfait pour égayer une décoration épurée. Plutôt que d’opter pour un canapé massif de couleur anis ou pour de gros meubles style Granny-Smith, contentez-vous d’accessoires discrets : lampes, cadres, vases, coussins… Autant de petits détails qui mettront un peu de fantaisie dans un intérieur minimaliste ! À défaut de craquer pour ce genre d’objets – que d’aucuns pourraient juger kitsch ou, pire, cheap –, vous pouvez toujours opter pour la solution de facilité : disposer des plantes dans toutes les pièces ! C’est si évident qu’on a bien failli ne pas y penser…