Hugues Vassal : Le seigneur

Hugues Vassal-EdithT

Photographe des grandes vedettes françaises avant de parcourir la planète, co-fondateur de l’agence Gamma, Hugues Vassal a tout vu, tout connu. S’il a (presque) rangé ses APPAREILS PHOTO, c’est pour passer de l’autre côté du miroir. À lui désormais les feux de la rampe ! Sébastien Drouet

Une grande photo se distingue dans le salon de l’appartement situé près de la place de la Tranchée, à Tours. Prise en 1969 en Afrique du Sud, dans un stade, elle montre d’un côté les blancs, de l’autre les noirs, les deux couleurs de peau étant séparées par une corde. Symbolique, l’image a fait le tour du monde et a servi à réveiller les consciences. C’est la préférée de son auteur, Hugues Vassal. Offerte notamment à Barack Obama, elle est régulièrement présentée dans des expositions.

Mais des photos, il y en a d’autres. Tellement. Dans les souvenirs d’Hugues, dans ses albums, elles sont innombrables et font rêver. Il y a celles de Piaf, qui avait choisi notre homme pour immortaliser sa vie publique et sa vie privée, Johnny, Sylvie – il a photographié leur bébé David à la maternité – Brel, Aznavour, Bécaud, Brassens, Cloclo, Dalida, Sheila… La grande époque des 60’s ! Avant d’opérer un virage. Il fonde alors, avec trois autres associés (dont Raymond Depardon), l’agence Gamma, et se consacre au grand reportage sur tous les terrains chauds du globe. Leica en bandoulière, Hugues passe sa vie dans les avions, sur la route, dans les hôtels, les palais.

Au milieu des années 70, c’est la chute, suivie d’une période difficile. En 1983, le photographe arrive en Touraine « à la ramasse » pour être soigné trois mois et demi à la Membrolle-sur-Choisille, après avoir quasiment tout perdu dans une énorme affaire d’état (un sujet encore sensible). Mais il remontera la pente, exercera de nouveau le métier, chez Point de vue Images du monde, créera des sociétés, deviendra consultant à l’ONU. Sans pour autant quitter Tours.

Aujourd’hui, c’est la scène qu’il arpente. Après le spectacle Raconte-moi Edith Piaf, dans lequel il narrait d’incroyables anecdotes se rapportant à la Môme qu’il a si bien connue, il entraîne désormais le public Dans l’intimité des stars… Entouré de deux musiciens, Hugues partagera ses souvenirs, en mots et en photos, en mai 2019 au cabaret chez Nello (8 rue Auguste-Chevallier à Tours). Les réservations sont d’ores et déjà ouvertes sur le site web du photographe. Curieux, ne pas s’abstenir !

www.hugues-vassal.com

Bio express

  • 17/06/1933 : naissance à Boulogne-Billancourt (92).
  • À partir de 1957 : photographe d’Edith Piaf.
  • À partir de 1962 : photographe de Johnny Hallyday. 1967 : co-fondation de Gamma. À partir de 1968 : photographe à la cour du shah d’Iran.
  • Depuis 1986 : expositions, rencontres…

 

L’apartheid : une photo pour l’histoire

… et l’histoire d’une photo : « Je n’aurais jamais dû la faire. Avec le rédacteur en chef de Gamma, nous avons été mis en résidence surveillée dès notre arrivée en Afrique du Sud, et nous devions repartir le lendemain vers un autre pays africain. En attendant, on nous a emmenés voir des danses zouloues dans une mine d’or. C’était dans un stade, mais ce n’est pas un match que les gens regardent, ce sont des danses de Zoulous. J’étais surveillé, il ne fallait pas que je parle, ni aux Blancs, ni aux Noirs, alors on m’a mis en face ! J’ai d’abord photographié les danseurs, puis discrètement, j’ai relevé l’appareil pour attraper cette image. »

Le souvenir d’Edith

C’est à Piaf qu’Hugues doit ses débuts (« C’est les clés du paradis, parce qu’après, tu as accès à tout le show-biz. »). Pendant des années, il l’a suivie partout. De quoi compiler une impressionnante collection d’images, dont certaines se retrouvent dans le livre Edith Piaf, une vie en noir et blanc, publié aux éditions du Signe. Un imposant volume (les textes sont écrits par le spécialiste de la chanson française Jacques Pessis) dans lequel se révèlent l’intimité de la chanteuse… et le talent de son photographe personnel.