La carotte, ça nous botte !

La carotte, ça nous botte !

On dit qu’elle nous rend aimable et qu’elle donne bonne mine. Râpée, c’est la reine des entrées. Pourquoi un tel succès ? La carotte passe à table…

Bonne pour le corps…

Si l’on ne devait consommer un légume qu’en fonction de ses vertus, alors il y aurait très certainement pénurie de carottes sur notre bonne vieille Terre. La carotte, c’est d’abord un réservoir à vitamines (A, B, C et K notamment), mais aussi à phosphore et à potassium. Une telle concentration de bonnes choses induit forcément des conséquences sur la santé : selon les diététiciens, manger des carottes réduirait les troubles gastro-intestinaux, les troubles de la mémoire, le risque de maladies cardio-vasculaires et de cancers (sein et poumon notamment).

 

… et pour l’esprit ?

L’une des légendes courant sur le compte de la carotte fait état du caractère « aimable » de cette dernière. Comme dans toute légende, il n’y a pas de fumée sans feu et, pour le coup, pas de carotte sans fleur. D’où vient donc cette réputation ? Autrefois, on disait que la carotte – qui adoucissait les crises de foie – rendait leur bonne humeur à ceux qui étaient portés sur la bouteille. On murmure aussi que la carotte rendait surtout aimables… les ânes, puisqu’elle servait à les faire avancer !

 

A la cave, et en vitesse !

Les carottes pleines de terre ont l’air en moins bonne santé que leurs collègues gorgées de vie, bien lavées et au teint orange éclatant. Pourtant, ce sont les premières citées qui se conservent le mieux, dans un endroit sec, comme une cave. Les carottes achetées toutes proprettes se gardent, elles, environ une semaine au frigo. Et les carottes primeurs, pas plus de deux-trois jours, à condition de bien retirer les fanes, qui « pompent » toute la sève du légume.

 

Variétés

En Europe, il y a plus de 500 variétés de carottes qui se succèdent au fil des saisons. Avec les beaux jours, on récolte et consomme la Grelot, de forme plutôt ronde, et possédant une chair tendre ; mais aussi la Bellot, assez courte sur patte, puis à partir de juin la Nantaise, une vedette à la fois douce et sucrée, qui truffera assurément vos paniers !

 

Fan des fanes

Certaines carottes se vendent avec leurs feuilles. Tout le monde ne le sait pas, mais elles sont comestibles ! Bon, pas forcément en salade avec un filet d’huile d’olive, mais mixée dans une soupe ou intégrée dans la fabrication d’une quiche, la fane pourrait bien faire école…

 

A découvrir 

La carotte peut être appréciée  de multiples façons. Voici deux manières originales de voir la vie en orange :

En sorbets :  B. Glacier, aux Halles Châtelet, propose de succulents sorbets carotte / cumin

à déguster en verrine.

En biscuits :  goûtez les délicieux moelleux  betterave / carotte / cannelle mitonnés

par Carole Bonetti  (voir plus loin). À voir sur : http://cbon.orleans.free.fr