Le goût de l’authentique

© Léonard de Serres © Léonard de Serres

C’est à La Croix-en-Touraine, patrie de Madame, que Stéphanie, David et leurs deux enfants ont trouvé leur bonheur : une habitation bourgeoise. A la fois maison de ville et maison de campagne. L’intérieur est en accord avec l’écrin.

En venant de Bléré, juste après le pont qui franchit le Cher, se dresse une maison de ville bâtie au XIXe siècle. Scindée en deux, elle abrite d’un côté la famille de David qui, après vingt ans dans la gastronomie – une carrière achevée avec une place de maître d’hôtel chez Hardouin –, s’est reconverti dans la peinture-décoration (l’Envers du décor). Le plus étonnant est que son épouse Stéphanie, elle aussi ancienne de la grande adresse tourangelle (près du Vinci), s’est réorientée vers l’ébénisterie. Bref : après avoir restauré les gourmets, les voilà restaurateurs… de résidences ! « C’est notre troisième maison, annonce David. On retape, on revend… » Mais celle-ci, avec ses trois niveaux sur 160 m2, n’est pas près de changer de propriétaires. « Nous y sommes depuis quatre ans, poursuit le maître de céans, mais il reste encore beaucoup à faire. Nous cherchons cependant à préserver son authenticité. Elle nous a plu car elle avait, et elle a toujours, un beau potentiel, avec de la hauteur de plafond, une belle rampe en bois… » Cette authenticité n’a pas empêché les deux professionnels de l’ameublement et du décor d’apporter de profondes modifi cations, telle cette verrière avec son puits de lumière, création totale puisque le côté nord, où se trouve le jardin de la propriété, était jusqu’à eux dépourvu d’ouverture. Cet endroit est l’un des préférés de la famille, surtout aux beaux jours. Mais avec le froid qui arrive, Stéphanie, David et leurs enfants vont davantage occuper le salon, plus chaleureux, ou la salle à manger, avec son poêle à granulés…

DSC_1375 1

LEURS ADRESSES

Les brocanteurs de Touraine (impossible d’en dresser la liste) chez qui Stéphanie a chiné de nombreux meubles et objets.

La Seigneurerie Gauthier, enseigne nationale de peinture que l’on retrouve aussi, par exemple, à Cahmbray-les-Tours (53 rue de Joué).