Les Blouses Roses l’asso anti-blues !

o15

Cette année, Le pique-nique d’Edith soutient « Les Blouses Roses », créée en 1944 par Marguerite Perrin et reconnue d’utilité publique, cette association de dimension nationale, vient distraire les personnes isolées et hospitalisées. Rencontre avec les bénévoles d’Orléans et sa présidente. Lilou Lamy

 

On ne choisit pas de s’investir dans cette association par hasard, souvent ce sont des mamans qui ont elles-mêmes étaient confrontées à l’hospitalisation de leur enfant. Annie se souvient que sa fille, une fois adulte lui avait dit combien cela avait été douloureux de rester seule à l’hôpital. Depuis Annie a rejoint Les Blouses Roses dont elle est devenue la présidente : « Je me reconnais dans les valeurs des Blouses Roses : la proximité, la simplicité et la discrétion. »

Fière de ses 2 000 doudous tout doux qui viennent d’être livrés, Annie, explique que leur vente permettra de financer du matériel pour les animations que dispensent les 70 bénévoles d’Orléans, il y a aussi de jeunes papas qui rejoignent les Blouses Roses. Chaque semaine, 48 bénévoles interviennent sur 4 jours et offrent aux enfants hospitalisés, mais aussi aux personnes âgées en EHPAD ou en gériatrie, un moment de distraction, d’écoute, d’échange. La fameuse blouse rose permet d’être tout de suite identifiée et amène aux enfants comme aux personnes âgées, des moments de réconfort qui aident à oublier la maladie et la solitude. Si les hospitalisations des enfants sont plutôt courtes, les liens qui se créent avec les personnes âgées se tissent sur plusieurs mois voire plusieurs années.

Comment rejoindre l’association ?

D’abord on ne s’improvise pas intervenant aux Blouses Roses, une fois que vous avez postulé comme bénévole (vous devez fournir un extrait de casier judiciaire et un certificat médical). Vous devrez faire le parcours découverte durant 2 mois, avec des bénévoles confirmés qui vous guident, dans les différentes interventions. Il y a cinq modules de formation pour être confirmé. Chaque bénévole s’engage pour un jour et un créneau bien défini ce qui permet d’établir un contact privilégié avec les patients, mais toujours en restant à sa place : « Aucune question indiscrète ne sera abordée avec la personne hospitalisée, l’objectif est de rester dans son rôle d’animation », souligne Annie. On peut être confronté à des moments douloureux, mais il faut apprendre à garder une distance émotionnelle. Des groupes de paroles permettent aux bénévoles d’échanger sur leur expérience et de prendre du recul. « Donner de son temps et apporter du réconfort, c’est un enrichissement personnel qui se fait dans l’échange. » reconnaît Annie. En plus de la Blouse Rose, le dress-code des bénévoles c’est le sourire en toutes circonstances et la bienveillance. 

Infos : www.lesblousesroses.asso.fr
Les Blouses Roses tél. : 07 63 55 13 13
Rejoignez-les sur Facebook les Blouses Roses Orléans