Les États-Unis à Bordeaux : Sophie

© Julie Rey © Julie Rey

De nationalité américaine, Sophie se considère comme une « citoyenne du monde ». Fan des États-Unis et de l’Angleterre, elle a ouvert un concept store dédié aux bons produits anglo-saxons.

 

Pourquoi Bordeaux ?

Mon mari s’est vu offrir un nouveau poste à Bordeaux. Nous avons trouvé une maison à Talence et sommes ravis de ce choix, pour sa facilité d’accès et son dynamisme.

 

Qu’appréciez-vous particulièrement ici ?

L’art de vivre du Sud-Ouest ! Pas étonnant que Bordeaux soit la ville la plus plébiscitée par les Parisiens. La ville est devenue véritablement internationale. Je fais d’ailleurs parti du BWC (Bordeaux Women’s Club), le premier club de femmes anglo-saxonnes sur Bordeaux avec 280 membres et 38 différentes nationalités.

 

Qu’est ce qui vous a amené à créer votre concept store ?

J’avais envie de recréer ma bulle anglo-saxonne, de montrer aux curieux qu’il existe de très bons produits outre-Manche et outre-Atlantique et de partager ma passion et mon enthousiasme pour la cuisine de qualité des États-Unis et de l’Angleterre.

 

Est-ce une sorte de remède contre le mal du pays ?

Ah oui, complètement ! C’est essentiel pour moi. Il n’y a pas un jour où je ne rencontre pas une personne qui me parle en bien des États-Unis ! C’est génial, une vraie thérapie !

 

Quels sont les produits de la région que vous préférez ?

Le vin, what else !

 

Ce qui vous étonne le plus

La vitesse à laquelle les choses vont actuellement à Bordeaux. Quand j’étais enfant, c’était une ville de province, très paisible. Aujourd’hui la ville est très dynamique, avec beaucoup d’innovations.

 

Ses adresses :

Un restaurant // Le NAMA, rue de la Faurie Monbadon à Bordeaux. Nouveau concept restaurant, avec un touche asiatique.

Une boutique de vêtements // Les Pipelettes au Forum, à Talence, elles ont une très bonne sélection de vêtements.

Une boutique de design // O Design, une petite boutique déco de la rue Notre-Dame !

 

 

Elle aime

Les huîtres du bassin et le petit vin blanc sur le marché de Montalivet… Il y a bien des food-trucks dans l’Oregon qui en servent, mais ça ne vaut pas l’ambiance du Médoc !

Elle n’aime pas

Les Bordelais avaient la réputation d’être un peu hautains et snobs, mais cela s’est estompé, notamment du fait qu’il y a maintenant beaucoup de gens qui viennent d’ailleurs. Peut-être qu’il y a encore un petit effort à faire d’ouverture vers les autres de la part des gens de la région ?

 

 

Et des Etats-Unis ?

Elle est nostalgique de la bonne humeur spontanée et la bienveillance des américains. Comme on dit là-bas « it’s better to be the one that smiles than the one that doesn’t smile back ! »

Elle a gardé l’habitude de faire une pizza le vendredi : « Friday, Pizza Day ! ». D’ailleurs, c’est bien connu, la pizza c’est américain !