Les jolies colonies de vacances

Fotolia_15168064_Subscription_XL

L’angoisse de la première colo pèse sur le cœur lourd des parents que nous sommes devenus. La colo, c’est pourtant souvent l’occasion de nouvelles découvertes pour les enfants. À condition de bien s’y préparer…

Quitte à détenir le record des plus longues vacances scolaires en Europe, autant en profiter pour offrir à nos rejetons du repos, bien sûr, mais aussi des moyens de grandir autrement. Or, la colonie de vacances, aussi bénéfique soit-elle, fait parfois peur. Laisser partir ses poussins vers l’inconnu, loin du nid familial, ne va pas forcément de soi. À partir de quel âge sont-ils prêts ? Comment vont-ils s’adapter ? Et si mon enfant pleurait, sans personne pour le consoler ? Surtout, garder autant que possible ses craintes pour soi et voir le bon côté des choses. La variété des activités et les nouveaux copains devraient vite faire oublier les petites appréhensions du début. Bien préparer son séjour avec son enfant permet aussi de dédramatiser. On peut lui expliquer ce qu’il va faire ou lui montrer des photos du lieu. Et finalement, lui faire confiance. Quand on y pense, nos chérubins ont bien souvent beaucoup plus de ressources qu’on ne l’imagine.

 

Intello… mais pas trop

Les colonies Telligo proposent des séjours à thème pour les 4-18 ans, dans un esprit d’innovation. Astronomie, cuisine, littérature, sports, multimédia, il y en a pour tous les goûts, sans oublier la détente et les grands jeux. Leur fondateur, Cédric Javault, un ancien scout, est « au moins aussi fier de son BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur de centre de vacances et de loisirs) que de son diplôme de l’école Polytechnique » ! Exemple de thèmes proposés : « Au temps des pharaons », « mon ami dauphin », « graine de véto », « Archi Déco ».

01 46 12 18 50 – www.info@telligo.fr

 

Les questions à se poser 

Choisir son organisme : il doit répondre aux normes fixées par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Pour le vérifier, contacter la DDJS (Direction Départementale Jeunesse et Sports).
Se renseigner sur l’hébergement, le nombre d’enfants par chambre, les menus, les moyens de transport utilisés, et aussi la répartition par groupes d’âges.

S’enquérir du nombre d’animateurs, de leur âge et de leur formation. Selon la loi, ils doivent posséder le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur), et l’un d’eux doit être titulaire de l’AFPS (l’Attestation de Formation aux Premiers Secours).
Il est également utile de poser des questions sur les règles de vie, car c’est à chaque directeur de centre de les établir.

 

Des colos dans la région

Vive le sport !
l’ACTJ organise des stages de foot pour les 7-15 ans à Aubigny (18). De 7 à 14 jours, à partir de 530 €.

Découvertes
« Vivre à la préhistoire » pour les 8-13 ans et « Initiation à la fouille » pour les 10-14 ans, organisés par Archéologie Pour Tous, à Saint-Laurent-Nouan (41). 5 jours, à partir de 290 €.

• En avant la musique
« Musique au château » au Châtelet (18) pour les 6-12 ans et les 13-17 ans, proposé par AREMC. 15 jours, à partir de 815 €.

Les p’tits + qui changent tout

« J’anticipe toujours en postant une lettre quelques jours avant le départ pour que mes enfants l’aient dès leur arrivée. C’est rassurant aussi de les envoyer au même endroit qu’un copain ou une copine. » Elsa, maman de deux filles et un garçon.