Les secrets de l’attirance physique

Attirance physique-Edith

Si l’on reconnaît tout de suite ce qu’il nous plaît physiquement chez une personne, difficile parfois de savoir ce qui nous attire véritablement. L’attirance physique et sexuelle est pour cela un vrai mystère que la science tente de percer. M.K.

Pourquoi est-on séduit par quelqu’un ? Que se passe-t-il aux niveaux physiologique et psychologique lorsqu’on ressent de l’attirance pour une personne ? Quels sont les critères qui comptent dans le jeu de la séduction ? Autant d’interrogations auxquelles la science et la psychothérapie tentent de répondre. Mais en réalité, l’attirance physique est très complexe : c’est un savant mélange de biologie et d’inconscient. Bref, pas tout à fait le fruit du hasard ni celui du raisonnable…

L’alchimie du désir

Dans le nébuleux mécanisme de l’attirance physique, il y a d’abord une part organique de l’ordre de l’instinct animal, qui nous échappe et que nous ne pouvons pas contrôler. Les phéromones font partie de ces substances chimiques qui peuvent apporter quelques explications. Présentes chez les animaux comme chez les hommes, elles agissent tels des messagers entre les individus de la même espèce et permettent de communiquer des informations. Il semble qu’elles jouent aussi un rôle important dans l’attraction sexuelle. Si cela est avéré chez les animaux, chez l’humain certains experts avancent l’idée que les phéromones facilitent le contact avec le sexe opposé, notamment chez la femme qui en fabriquerait plus en période d’ovulation pour augmenter ses chances de reproduction. Néanmoins, rien n’est encore établi scientifiquement et d’autres pensent que nos comportements en matière d’attirance physique sont bien plus influencés par la vue. En effet, le regard serait le premier outil de séduction : il n’est désormais plus à prouver que les pupilles ont tendance à se dilater à la vue d’un individu qui nous donne des frissons… Il faut aussi se tourner du côté des hormones, et notamment de l’endorphine (le plaisir) et de la sérotonine (bonheur) qui, sécrétées dans notre corps, agissent de concert avec les hormones sexuelles, les œstrogènes et la testostérone.

Des critères inconscients

À côté de ces critères biologiques, l’attraction physique doit également s’interpréter en fonction de données psychologiques et sociales. Il s’agit la plupart du temps d’éléments inconscients qui nous poussent à nous tourner vers le même type d’individus, qu’ils se ressemblent physiquement ou dans leur caractère. Ainsi, la plupart du temps, nous sommes attirés par des personnes qui ressemblent à celles que nous avons connues et admirées durant l’enfance, sans que nous nous en rendions compte et sans que nous puissions le contrôler. La culture et l’environnement social prédisposent également beaucoup les individus à se tourner vers telle ou telle personne.

On est en effet généralement attirés par un homme ou une femme du même rang social et qui partage les mêmes valeurs.

Si le physique est très important dans le phénomène d’attirance sexuelle, cette dernière semble être exacerbée par le mystère. Plus un individu sera mystérieux et plus on aura envie d’aller vers lui et d’en découvrir davantage. Enfin, l’admiration est le dernier critère important qui façonne l’attirance pour une personne. Plus l’être sera admiré, plus il sera convoité…