Les tendances clés pour 2013

fsbpt102.03fr-prada-springsummer-2013

Les défilés donnent le ton : cette année sera contrastée, il faudra surfer entre le très naturel et le lipstick rouge des femmes qui s’affirment… Interview d’Anna Kim, beauty editor chez Stylesight.

Lipstick Rouge

«La bouche rouge est et sera toujours présente lors des défilés. Toute la différence repose sur la manière dont elle est revisitée à chaque saison mode. L’année dernière, la bouche rouge pouvait nécessiter jusqu’à quatre à cinq étapes successives sur certains défilés, où se superposaient couleurs, textures et pigmentations. Souvent associées à des teints lumineux et un regard minimaliste, ces lèvres n’étaient pas indécentes, mais donnaient un look moderne.

Je trouve ce phénomène « rouge à lèvres » assez remarquable. Il y a quelques années, le rouge à lèvres s’était démodé et seules nos mères et grand-mères y étaient encore restées fidèles. Le gloss avait le monopole.

Puis la récession est arrivée, de plus en plus de femmes sont retournées travailler, et le rouge à lèvres est devenu l’emblème de cette force collective. Le rouge à lèvres rouge est la quintessence de la féminité, de l’assurance et de la sophistication.

Les mœurs ont évolué. Le rose et le gloss sont des références plus juvéniles. Maintenant, vous voyez des adolescentes et des femmes d’une vingtaine d’années porter de manière quotidienne du rouge à lèvres rouge. Et j’ose penser qu’il s’agit également, de manière inconsciente, de nous distancer des canons de beauté projetés par la télé-réalité (regard smocky, bouche glossée à l’extrême).

Avec le rouge à lèvres rouge, on veut se garantir une attitude plus « lady », plus sophistiquée.

Le new grunge 

Grunge façon 90’s, Courtney Love, Emma Balfour, Kate Moss… Ces figures du mouvement ont souvent été évoquées lors des inspirations backstage. Mais là, on est loin du grunge trash et glauque des 90’s. Francelle Daly est maquilleuse professionnelle et a parfaitement décrit l’idée à Phillip Lim : « C’est du grunge moderne, sans le grunge. » Celui-ci se voit en effet plus épuré, plus naturel. Nous avons eu un bel exemple de cet esprit au défilé Dries Van Noten. Maquillage minimaliste, sourcils épaissis, tonalités taupe, espresso, café… La peau est intelligemment matifiée, les cheveux sont lâchés, la racine parfois apparente. »