Maria-Pia Stenne de Longueval, entre action et contemplation

© Léonard de Serres © Léonard de Serres

Élue à la tête de Femmes 3000 Touraine, l’association des « femmes qui osent » – et non pas des femmes chefs d’entreprise, comme ON LE CROIT souvent –, Maria-Pia Stenne de Longueval est une spécialiste du monde du travail. Présentation. 

 

Femmes 3000 Touraine ? Un groupe de 130 adhérentes – et adhérents, car les hommes n’en sont pas exclus – qui œuvre pour que les femmes soient reconnues, pour qu’elles osent aller de l’avant ; des femmes pas forcément chefs d’entreprise (celles-ci ne représentent que 30 % des effectifs), mais en revanche animées d’un réel esprit d’entreprendre.

Edith connaît bien cette association, dont elle relaie régulièrement les informations et dont elle a présenté, dans différentes rubriques, les anciennes présidentes. Pas de raison, donc, pour que la nouvelle élue déroge à la règle… « J’aimerais mettre plus de diversité, plus de mixité, explique Maria-Pia Stenne de Longueval, à la tête de Femmes 3000 Touraine depuis six mois. C’est ce qui crée de la richesse. Je veux aider les femmes à sortir du “Je fais comme”, “Je n’ose pas”, et à les rendre plus visibles dans la société… » Se revendique-t-elle féministe ? « Tout dépend de la définition. S’il s’agit de mépriser le sexe opposé, ça ne m’intéresse pas. Il faut une juste mesure en tout. » La juste mesure, il s’agit pour elle de l’appliquer aussi dans un emploi du temps quelque peu serré… Ce qui a le mérite de ravir cette hyperactive guère à court d’énergie.

 

Connaissance du terrain

En dehors de la présidence de Femmes 3000 Touraine, Maria-Pia est responsable d’Attractivité@work, un cabinet de conseil en ressources humaines qu’elle a créé en 1983. Un métier qui consiste à aider les entreprises à résoudre les problématiques humaines qui empêchent la productivité au quotidien. Autant dire qu’elle connaît particulièrement bien le monde de l’entreprise (et ses difficultés) ; c’est d’ailleurs cette expérience du terrain qu’elle a voulu partager en intégrant Femmes 3000 Touraine il y a un an et demi.

Ex-Parisienne – elle avait quitté sa Normandie pour monter son agence dans la capitale –, Maria-Pia est arrivée dans l’Indre-et-Loire en 2009 : « J’y avais déjà ma famille. Je ne supportais plus Paris : le monde, le bruit, le stress… Désormais, j’apprécie le calme de la Touraine – je vis à Parçay-sur-Vienne. Je suis à la fois une femme d’action et une contemplative. » Contemplative quand elle regarde pousser les arbres de ses vergers, femme d’action quand elle rejoint, par exemple, la Maison des Cadres, dont elle est aussi présidente, « une asso extraordinaire dans son partage d’énergies, grâce au travail des bénévoles ». 95 % des cadres au chômage qui la rejoignent trouvent un emploi dans les quatre mois. « Les femmes et les chômeurs sont les deux fils de cœur de ma vie », dit joliment l’auteur de Chômage, en faire une chance ?, paru en 2004.

Et comme il n’est jamais trop tôt pour entreprendre, la marraine Maria-Pia, mère de quatre enfants, chapeaute la création de mini-entreprises au collège d’Avoine, dans le cadre d’ « Entreprendre pour apprendre », tout en représentant le Medef Touraine au sein du comité de liaison Écoles-Entreprises sur le Chinonais. Le croirez-vous ? Arrivée chez elle, elle trouve encore le temps de faire des confitures. Enfin un peu de détente. Mais de la détente active, tout de même…

 

Dix ans déjà…

Le 10e anniversaire de Femmes 3000 Touraine sera célébré en février 2016. Le bureau de l’association est d’ores et déjà à pied d’œuvre pour, selon sa présidente, « faire un forum détonant, avec distribution de nombreux trophées et de récompenses pour les responsables de commission ». Vivement !

 

http://femmes3000touraine.blogspirit.com