Marion Mousset : Le retour à la terre

e15

Ancienne éducatrice spécialisée, Marion vient de donner naissance à son entreprise : création de potagers naturels dans les jardins, sur les balcons et terrasses, ateliers découverte de l’alimentation santé, d’initiation à la préservation de la biodiversité… SACHA DINOVETSKI

Son parcours

Même si d’après ses dires, rien ne prédestinait Marion à se lancer dans la création de potagers naturels, l’animation d’ateliers pour faire découvrir à tous les joies du jardinage au naturel ou de l’écologie au quotidien, il suffit de gratter un tout petit peu pour lui trouver quelques racines bien ancrées dans la terre qu’elle aime tant. Une jeunesse à Saint-Pryvé, des premiers pas au milieu des serres des maraîchers, un rez-de-jardin transformé en vaste bac à légumes dans l’appartement occupé pendant ses études… D’une carrière d’éducatrice spécialisée aussi tracée qu’un sillon fertile, elle a donc choisi de s’écarter pour retourner à ses premières amours. Formation au lycée horticole, quatre ans d’expérience chez un maraîcher bio, professeur de pratique horticole et maraîchère à Lignières (Cher), avant de donner naissance à Marion Nature, qui fait partie de la Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) Odyssée Création, une entreprise de l’ESS (économie sociale et solidaire).

Le déclic

Éducatrice spécialisée pendant quinze ans auprès notamment de toxicomanes, elle a « ressenti le besoin de travailler avec eux, en plus du mental, sur les sensations corporelles, le plaisir à les éprouver de nouveau… Je trouvais que le jardinage était une source de bien-être, alors j’ai décidé de compléter ma formation d’éducatrice par une formation horticole, plus sensorielle, plus tactile, avec l’idée de revenir par la suite à mon emploi initial. Mais j’ai eu un vrai coup de cœur et je suis resté les mains dans la terre. Je reste d’ailleurs convaincue que c’est essentiel au bien-être, et je forme également des professionnels dans les cliniques psychiatriques, maisons de retraite ou foyers pour handicapés, pour qu’ils mettent en place des jardins thérapeutiques dans leurs structures. »

Les obstacles

Après avoir créé l’association Terre commune, pour faire la promotion du jardinage naturel et aider les communes et les bailleurs sociaux à installer des jardins partagés, le statut associatif s’est avéré peu adapté à Marion : charge de travail lourde, difficile à rentabiliser, bénévoles rares, financement fastidieux…

Les aides

« J’ai choisi de rejoindre en tant qu’ “entrepreneuse-salariée” la CAE (coopérative d’activités et d’emploi) Odyssée Création, une entreprise de l’ESS (économie sociale et solidaire), qui permet aux porteurs de projets de tester leur activité en se libérant des contraintes juridiques, administratives et comptables. Indépendante mais soutenue : tout ce que je recherchais ! »

INFOS
À retrouver sur Facebook « Marion Nature »

bio express :
Née en 1975, à Orléans
2003 : DEES (diplôme d’éducatrice spécialisée)
2008 : Brevet professionnel option maraîchage au Lycée horticole de La Mouillère.
2012 : Création de l’association Terre Commune
2015 : Naissance de Marion Nature