Mercotte, pédagogue gourmande

© Marie-Etchegoyen-M6 © Marie-Etchegoyen-M6

Véritable décodeuse de recettes de chefs, Mercotte vient de compiler le meilleur de la pâtisserie avec ses Envies de Desserts. Elle nous raconte son délicieux parcours.

 

Vous l’avez certainement déjà vue dans le jury du « Meilleur Pâtissier », sur M6. Religieuses, macarons, brioches, cakes, clafoutis… À 73 ans, Jacqueline Mercorelli, alias Mercotte, est connue et reconnue en tant que pâtissière éclairée et comme critique gastronomique, puisqu’elle officie au poste de chroniqueuse quotidienne sur France Bleu Pays de Savoie. « Je suis une ménagère comme les autres, mais je veux transmettre », assure-t-elle.

Tout a commencé il y a deux décennies, avec des ateliers cuisine que Jacqueline organisait. Puis son blog est né, bien avant que cela soit à la mode. Mais le véritable déclic, ce sera « L’école pour les gourmets », des stages qu’elle va suivre avec ses amies chez le grand chocolatier Valrona, à Tain-l’Hermitage. « Avant, je faisais des gâteaux, maintenant je fais de la pâtisserie », dit-elle. Car c’est grâce à cette formation qu’elle apprend la pédagogie et revoit les fondamentaux de la pâtisserie.

 

La vie rêvée de Mercotte

Après un parcours complet – Hypokhâgne, Sciences po Grenoble, licence d’anglais –, Jacqueline choisit de se consacrer à ses quatre enfants, (aujourd’hui, elle a neuf petits-enfants). Elle a toujours aimé faire des desserts, mais elle trouve la cuisine de tous les jours un peu rasoir, bien qu’elle apprécie les légumes de saison et le poisson qu’elle prépare à la vapeur, tout simplement : « Je n’ai jamais vécu cela comme une corvée ; c’est un plaisir de manger et aujourd’hui, j’aime former le goût de mes petits-enfants », souligne-t-elle. Mercotte reconnaît avoir une vie dorée : « J’ai la chance de ne pas avoir besoin de gagner d’argent, c’est un luxe de faire ce que l’on aime sans contrainte. » Pouvoir se consacrer à sa passion et être reconnue dans son domaine, what else ? En mars dernier, elle était en dédicace au salon du livre à Paris, avant de s’envoler pour l’Île Maurice avec Cyril Lignac, pour la dixième édition du Festival culinaire Bernard Loiseau. Mais c’est à Chambéry qu’elle a ses habitudes. Là-bas, ses journées commencent dès l’aube : elle aime marcher plusieurs kilomètres dans la nature pour rester en forme. Si son crédo, c’est la pâtisserie des chefs expliquée à tous, elle défend aussi les producteurs et les artisans locaux, sans être pour autant une adepte du bio : « C’est un effet de mode, comme le sans gluten ». Alors, qu’est-ce qui motive vraiment Mercotte dans cette aventure gourmande ? « La cuisine repose avant tout sur des valeurs, elle exige de l’organisation, de l’anticipation et l’amour du partage et de la transmission. C’est tout cela qui me correspond, je me sens proche des gens que je rencontre. »

 

Bio express

2005 Lance son blog, La cuisine de Mercotte

2007 publie son premier livre, 30 desserts créatifs

2009 débute sa chronique culinaire sur France Bleue Pays de Savoie

2012 devient jurée avec Cyril Lignac pour « Le Meilleur Pâtissier » sur M6