New York so Glamour !

glamour-edith-03

Visiter la rédaction d’un magazine féminin made in New York n’est pas si facile.
Après différents courriers et mails adressés aux rédactions de Vogue, Vanity Fair et Glamour, aucune réponse…
Pas question de s’avouer vaincue, j’irai en direct ! Les mails imprimés en main, me voici partie à l’assaut du Condé Nast Building, un écrin de seize étages qui abrite de nombreux magazines : Vogue, Glamour, Vanity Fair, GQ… au 4 Time Square, entre Broadway et la 43e Rue. Force est de constater qu’on ne rentre pas facilement : il faut avoir un rendez-vous ! Les agents de l’accueil me demandent de téléphoner. Après plusieurs tentatives, aucun résultat.
Me voici partie à la conquête de la grosse pomme pour offrir aux lectrices d’Edith une escapade originale et variée (à lire dans l’édition d’avril).
Curieuse, à force de voir des Nails SPA (instituts de manucure et massage souvent sans rendez-vous) à tous les coins de rue, je m’aventure dans l’un d’eux. Je demande d’abord si je peux me faire masser le visage. Pas de place, alors on me propose une « home » manucure. Je choisis un vernis, cerise foncée presque noir, je passe une bonne heure entre massage des mains et pose du vernis séchage. Mais au moment de payer, patatras, deux ongles abîmés. La jeune femme me dit que l’on va réparer cela très vite, et je m’installe à nouveau devant un séchoir à vernis. Nous n’étions plus que deux, ma voisine avait d’ailleurs choisi la même couleur ! J’en profite pour la questionner, sur l’établissement : comment sont les massages ? Est-elle une habituée ? Mon accent me trahit, elle me demande si je suis en vacances : « Pas tout à fait, je m’occupe d’un magazine féminin à Orléans et je souhaite donner des adresses pour une escapade new-yorkaise. » Elle sourit et me dit : « C’est drôle, moi aussi je travaille pour un magazine, je suis la directrice photo du magazine Glamour ! » C’est comme ça que j’ai pu finalement visiter la rédaction de Glamour le lendemain et grimper au seizième étage de l’imprenable Condé Nast Building !
Marie-Zélie Moser
« Glamour », en quelques mots
Né en 1936, ce mensuel s’adresse aux femmes de 18 à 49 ans. Une centaine de personnes y travaillent quotidiennement, tous services confondus. Depuis 1980, le magazine organise chaque année une cérémonie qui désigne la femme de l’année. On découvre un impressionnant vestiaire pour les pages mode. En 2009, Michelle Obama fera la une du magazine, une première pour une first lady ! l