Régime méditerranéen : luxe, calme et longévité

Regime mediterraneen-EdithT

Réputé pour ses bienfaits sur la santé, le régime méditerranéen permettrait de garder la ligne et surtout de prévenir les maladies cardiovasculaires. Riche en céréales, en fruits, en légumes et en légumineuses, il permet de manger de tout sans excès. M.K.

Lorsqu’on sait que les Crétois affichent le taux le plus bas de mortalité cardiovasculaire au monde, on ne doute plus un seul instant des bienfaits du régime méditerranéen. Recette de longévité, celui-ci consiste à manger de tout mais en privilégiant les aliments non transformés ainsi que les fruits, les légumes, l’huile d’olive et les céréales complètes. Un mode de vie gagnant dont on vous livre les secrets…

Les origines d’un mode de vie sain

Le régime méditerranéen (ou régime crétois) fait, bien sûr, référence à l’alimentation traditionnelle des îles grecques de Crète et de Corfou. C’est dans les années 1950 qu’un programme de recherche a démontré pour la première fois que, grâce à cette alimentation, ces insulaires, ainsi que les habitants de l’Italie du Sud, détenaient une espérance de vie record et un taux de maladies coronariennes très faible.

Quarante ans plus tard, le célèbre médecin et nutritionniste Serge Renaud publie les résultats de ses recherches (The Lyon Diet Study) sur deux groupes de 600 personnes ayant subi un infarctus du myocarde (crise cardiaque) et prouve que ceux qui ont adopté un régime crétois ont un taux d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux réduit de 75 % par rapport aux autres. Il n’en fallait pas plus pour forger une réputation solide à ce type d’alimentation.

Les règles d’or

Le régime crétois repose principalement sur trois règles : la modération alimentaire, la variété des aliments et le plaisir d’être à table. En effet, si l’on peut manger de tout, certaines catégories d’ingrédients sont à restreindre, notamment les aliments d’origine animale.

En pratique donc, le régime méditerranéen se compose, au quotidien, de céréales complètes, de fruits, de légumes, d’huile d’olive, d’ail, d’oignon, d’épices et d’aromates, de légumineuses, de noix et de graines. Le poisson peut se consommer plusieurs fois par semaine, le poulet et les œufs quelques fois seulement et la viande rouge très rarement. Quant aux produits laitiers, on réduit leur consommation et on privilégie les fromages de chèvre et de brebis. Les aliments sucrés et l’alcool doivent être limités, même si le vin rouge est autorisé en petite quantité.

Si ce régime est efficace, c’est parce que l’apport de fruits et de légumes est une source importante d’antioxydants qui nous protègent des maladies liées au vieillissement. L’huile d’olive étant un acide gras monoinsaturé, elle permet, elle, de réduire le taux de mauvais cholestérol (LDL) et d’augmenter le bon (HDL). Enfin, le temps accordé aux repas contribue à une bonne mastication et limite donc les problèmes de digestion et la prise de poids.

Le régime crétois au quotidien

Au quotidien, le régime crétois est facile à mettre en œuvre, même si l’on n’est pas un cordon-bleu ! Le matin, par exemple, on petit-déjeune avec du pain complet, un yaourt de chèvre nature dans lequel on peut rajouter un peu de miel, des fruits frais et quelques noix. Le midi, on mise sur les légumineuses avec des pois chiches à la coriandre, du riz sauvage aux petits légumes et une poire à la cannelle en guise de dessert. Enfin, le soir, des crudités ou une salade de légumes peuvent se consommer avec des sardines, du pain complet et de l’huile d’olive. On s’autorise également un verre de vin.