Rire pour se soigner une drôle d’idée

rire-editho

Les adultes riraient seulement vingt fois par jour. Une petite moyenne comparée à celle des enfants qui feraient travailler leurs zygomatiques plusieurs centaines de fois dans une journée. Et ils ont bien raison car le rire est un bon remède pour chasser tous les tracas du quotidien.

Et si, pour soigner vos petits soucis de santé, vous laissiez tomber médicaments ou granules et optiez plutôt pour le fou rire ? D’après de récentes recherches, le rire aurait la faculté de réduire le stress et agirait de façon bénéfique sur notre humeur. C’est parti pour une bonne tranche de rigolade !

Le rire, un bon remède ?

Bien que la thérapie par le rire n’ait jamais reçu de validation scientifique, certains médecins l’ont déjà expérimentée pour guérir leurs patients, voire leur propre maladie. Ce fut notamment le cas de Norman Cousins qui, dans les années soixante, souffrait d’une arthrite sévère. Pour s’en débarrasser et lutter contre la douleur, il testa le rire et la pensée positive puis mit en avant dans ses écrits les bienfaits de cette thérapie. Quinze ans plus tard, ce fut au tour du Dr Adams Patch, incarné au cinéma par Robin Williams, d’utiliser le rire et l’humour comme instruments thérapeutiques pour soigner ses patients. Aujourd’hui, bon nombre d’hôpitaux engagent des clowns lorsque ce ne sont pas les médecins qui font les pitres pour mieux faire accepter leur traitement aux patients, petits ou grands. Se bidonner n’est certes pas un remède miracle mais le rire aurait de quoi chasser le stress, la pression et l’anxiété au quotidien. C’est aussi un bon moyen de détendre ses muscles, d’oxygéner l’organisme, d’augmenter sa capacité respiratoire et de faire travailler le diaphragme. Le rire est enfin un bon antidépresseur car il permet de libérer des endorphines et améliore l’estime de soi. Bref, se marrer, c’est bon pour la santé mais encore faut-il y parvenir…

Des clubs où il fait bon rire

Rire davantage au quotidien est plus facile à dire qu’à faire car encore faut-il avoir une bonne raison de s’esclaffer. La lecture, le cinéma, les blagues sont évidemment de bons moyens pour se poiler mais il existe aussi des écoles qui nous apprennent à nous fendre la poire sans raison. À l’origine de ce concept, on trouve encore une fois un médecin, le Dr Kataria Madan, qui a créé le premier club de rire en Inde. Le principe est simple : des séances de groupe sont organisées et l’on y apprend à se relaxer par des exercices en lien avec le rire. Durant une heure environ, vous riez tellement fort pour évacuer le stress qu’il serait facile de vous prendre pour un fou. Attention toutefois : il ne s’agit pas d’assister à un spectacle d’humoriste mais bien d’apprendre à rire sur commande pour solliciter son corps. Il existe plus de 5 000 clubs dans le monde et beaucoup en France. Vous trouverez aisément le vôtre sur www.ecolederire.org. Des formations sont même organisées pour devenir « rigologue » professionnel… Non, ce n’est pas une blague ! 

Yoga du Rire, Atika Bien-être
39 rue des Murlins, Tél : 06 33 35 46 45
Le 2e vendredi de chaque mois

Marina Knittel

(Visited 12 times, 1 visits today)