Séduction, les signes qui ne trompent pas

E13

Pas toujours facile de savoir si nos coups de cœur sont réciproques ! Mais si vous avez la chance de pouvoir approcher celle ou celui pour qui vous avez flashé, il suffit de déceler les signes de la séduction.

Histoire de quelques jours ou grand amour, toutes les relations commencent de la même façon, par une phase de séduction. Dès la première rencontre ou lors d’un premier rendez-vous, c’est tout notre corps qui est en émoi : en matière de charme, les gestes et la voix représentent en effet plus de 90 % de la communication, tandis que les mots et le contenu de la conversation ne sont que secondaires. Pour savoir si vous plaisez à l’élu(e) de votre cœur, apprenez à décrypter les signes de l’attraction…

Attraction physique

De la tête aux pieds, chaque partie de notre corps envoie des signaux lorsque nous sommes séduits ou lorsque nous voulons plaire. Les yeux, d’abord, sont un formidable reflet de l’âme ! Lorsqu’il y a une attirance, les pupilles se dilatent et peuvent atteindre une taille quatre fois supérieure à leur taille habituelle. De même, se dévorer des yeux durant quelques secondes est sans nul doute une preuve d’intérêt. Mais détourner le regard n’est pas forcément mauvais signe non plus : trouble ou timidité, tout dépend en fait du contexte.

La position du corps en dit également beaucoup sur nos intentions plus ou moins avouables. Détendu, légèrement penché en avant, la tête sur le côté… Chacune de ces postures traduit à sa façon une forme de bien-être. À l’inverse, un corps tassé, les bras croisés ou les épaules rentrées sont le signe d’un manque de confiance en soi ou d’un désintérêt. Autre signe à guetter de près, celui que les experts en gestuelle appellent l’« effet miroir », c’est-à-dire lorsque le corps suit les mouvements de l’autre : elle se penche, je me penche ; elle sourit, je souris… Autant de gestes qui prouvent que vous êtes sur la même longueur d’ondes ! Enfin, la voix est aussi très importante lors de la phase de séduction. Parler fort et rapidement est le signe d’une grande confiance en soi, tandis qu’une voix plus grave ou plus douce renvoie à l’intimité et aux confidences. Véritable arme fatale, le ton permet de faire passer le message plus rapidement grâce à ses différentes intonations.

Les phéromones nous titillent

La séduction repose sur tout un ensemble de paramètres qui sollicitent tous les systèmes sensoriels. Si nous contrôlons plus ou moins nos gestes lors d’un tête-à-tête, impossible en revanche de défier la nature et la biologie ! Les odeurs corporelles et les phéromones peuvent en effet aussi expliquer le fait que la magie opère… ou non !

Contenues dans la salive, la sueur et les urines, les phéromones ont un rôle bien connu chez les animaux et la reproduction des espèces. Pour exemple, certains papillons seraient capables de repérer un partenaire sexuel dans un rayon de 10 km grâce à leurs phéromones. Si nous autres, êtres humains, sommes bien loin du compte, il se pourrait toutefois que ces substances chimiques soient aussi des vecteurs de communication. Certaines études scientifiques, bien qu’elles ne fassent pas toujours l’unanimité, ont en effet démontré l’influence de ces émanations dans notre propension à tomber amoureux ou à être séduit. Ainsi, les femmes préféreraient les odeurs de sueur des hommes dotés d’un système immunitaire complémentaire au leur. Quant à la copuline, une phéromone contenue dans les sécrétions vaginales, elle indiquerait la disponibilité sexuelle. Une donnée prouvée chez les primates en tout cas. Bref, autant d’informations qui se mélangent dans notre cerveau et qui font que l’on tombe ou non amoureux…