Shabby chic chez Marie-Kristel

© Léonard de Serres © Léonard de Serres

Il y a trois ans, Marie-Kristel a transformé une dépendance de sa résidence du Boulevard Heurteloup en gîte clair et spacieux. Elle a elle-même réalisé plusieurs éléments de déco, parfois surprenants…

Passionnée de déco et de bricolage depuis toujours – enfant, elle s’occupait de la peinture ou du carrelage chez ses parents –, Marie-Kristel a aménagé avec goût sa maison du boulevard Heurteloup, ainsi que la partie qu’elle a transformée en gîte : « J’ai tout conçu en conservant un style ancien à l’ensemble, en gardant ce qu’il était possible de garder, ou en donnant un aspect vieux à du neuf. Les poutres ont été préservées, j’ai choisi des portes en chêne… » Marie-Kristel a posé elle-même les dalles, « qui pesaient au moins une tonne ! « . Et rien ne l’amuse tant que détourner des objets de leur utilité première. Un exemple ? Les grandes cuillères et les fourchettes devenues poignées de porte pour les meubles ! Ou ces bois de cerf repeints et posés au mur, ou encore cette cheminée inutilisée, mais garnie de bûches qui rappellent sa fonction de base. « C’est beaucoup de récupération, c’est cela qui m’amuse« , sourit-elle. L’ensemble du gîte dégage un charme qui n’est pas sans ravir les Anglo-Saxons qui forment une bonne part de la clientèle. « Les Anglais utilisent le terme de shabby chic, un style fait de vieux meubles repeints en blanc ou en couleurs pastel, explique la maîtresse de maison. Je les achète dans les brocantes, je trouve mon inspiration ainsi. » On passerait des heures dans le salon, mais Marie-Kristel a remarqué que ses hôtes sont toujours installés dans la cuisine quand elle vient leur rendre visite. Une pièce chaleureuse, sans doute parce qu’elle compte de nombreuses bougies, un véritable  » dada  » pour notre interlocutrice : « Les bougies, c’est compulsif chez moi. J’en mets à foison ! » Un réconfort quand le temps n’est pas de la partie. Mais dès l’arrivée des beaux jours, on ira plutôt se prélasser sur la terrasse, ou dans le jardin.

SES ADRESSES

D’innombrables brocantes, puces et dépots-ventes de la région 
La Bulle verte, à Charentilly, pour les miroirs
Ikea, pour quelques bougies