sommeil : les bienfaits des ondes lentes

e3

Le sommeil est un processus complexe qui fascine de longue date les médecins comme les scientifiques. Ces derniers s’intéressent actuellement aux vertus du sommeil profond sur notre santé. Sophie Diaz

S’il n’est pas spécialement synonyme d’action, le sommeil n’en demeure pas moins un état captivant, suscitant bien des questions au sein de la communauté scientifique. Indispensable à notre équilibre psychologique et à notre bien-être, il fait l’objet de nombreuses études. Les plus récentes se focalisent sur les pouvoirs méconnus des ondes lentes non seulement sur le repos, mais aussi sur l’ensemble de l’organisme.

Des facultés stupéfiantes 

Les ondes lentes ne se contentent pas de nous aider à nous glisser dans les bras de Morphée. D’après les travaux menés fin 2016 par le docteur Michel Le Van Quyen, directeur de recherche à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), ces pulsations paisibles contribuent à l’amélioration de la qualité de vie et stimulent les capacités mémorielles. Plus étonnant encore, elles favorisent l’élimination des toxines et, de fait, nous préservent de certaines pathologies, à l’instar de la maladie d’Alzheimer.

Un bandeau pour booster son cerveau 

Pour autant, il ne faut pas en conclure que l’augmentation des ondes lentes soit la solution à tous les maux.
En effet, chez les personnes souffrant de dépression, leur diminution s’avère bénéfique. Une modulation de ces ondes cérébrales serait donc préférable. Pour ce faire, la jeune entreprise Rythm, fondée par deux étudiants de neurosciences, a récemment lancé sur le marché un bandeau connecté à porter la nuit. Le Dreem,
de son nom, enregistre les ondes cérébrales du dormeur
et les ajuste à l’aide de stimulations sonores.

Le site de la start-up : https://dreem.com/fr