Stéphane Renauld : chef d’entreprise orléanais

stephane-renauld-chef-entreprise-orleanaisDirigeant d’une entreprise de communication depuis vingt ans, quinqua et père de 3 enfants, Stéphane est également au MODEM.

En tant que chef d’entreprise comment percevez vous le fameux « plafond de verre » ?

C’est le symbole d’une société corporative et conservatrice, difficile à combattre. Dans mon univers, je travaille avec beaucoup de femmes (graphisme, photo, production) mais nous cherchons des personnalités avant tout.

Que signifie l’égalité homme femme ?

Au fil du temps, les rapports entre les hommes et les femmes se sont construits autour de valeurs comme la féminité et la virilité, mais ce n’est plus d’actualité pour beaucoup, compte tenu des réalités de la vie.

Nous avons plusieurs vies sentimentales, professionnelles. Il faut de l’égalité dans les règles de vie en communauté, mais parfois cette égalité est freinée par le comportement des femmes, une forme d’auto censure liée à des choix de vies, mais il est vrai que des portes sont fermées dans le monde politique et de l’entreprise. Hors règles de vie, j’aime bien l’idée de la complémentarité et du respect.

Les défauts féminins ?

Cela fait 10 ans que je suis célibataire, j’ai oublié leurs défauts ! Mais les femmes qui prennent les défauts des hommes sont odieuses.

C’est-à-dire ?

Celles qui recherchent de la reconnaissance et de la réussite sur des critères très masculin, un tempérament guerrier.

Qu’est ce qui vous séduit chez les femmes ?

Leur capacité à ne pas oublier l’essentiel ; le respect de la vie, une recherche de l’harmonie, une forme d’équilibre.

Quelle est votre part de féminité ?

Ma capacité à prendre en compte mes émotions, à exprimer mes doutes, ma sensibilité.