Un amour de pomme(s)

Découverte au Néolithique (!), 
la pomme abonde de vertus pour la santé et de bienfaits pour le corps. Petit tour de table d’un fruit qui compte près de 20 000 variétés dans le monde !

 

Des pommes, oui, mais pour quoi faire ?

 

Quand on a servi de démonstration à l’une des plus grandes lois de la Physique moderne, c’est qu’on a des arguments. Cependant, la pomme n’est pas l’apanage de Newton. Mieux, elle se divise même en trois catégories : la pomme de table, la pomme à cuire et la pomme à cidre. Pourtant, ces classifications possèdent des frontières poreuses : certaines, qu’on va déguster en croquant dedans à pleines dents, sont aussi délicieuses en d’autres usages, à l’instar des Golden®, exquises en tartes et en compotes, des Pink Lady®, succulentes en gâteaux, ou des Fuji®, conseillées dans l’élaboration des jus.

 

Pommes de saison, pommes de printemps

 

Qu’importent les crises, vous trouverez toujours des pommes sur les étals de vos marchands. Pour autant, comme il ne vous viendrait pas à l’idée de vous pourlécher d’abricots en hiver, il existe des variétés de pommes à manger selon les saisons. Vous avez donc jusqu’à la fin du mois d’avril pour mordre dans la Braeburn® (légèrement acidulée), la Granny Smith® (très acidulée), et toutes les sortes de pommes rouges, riches en sucre et légèrement farineuses. Le printemps est également propice à la Fuji® (rouge, juteuse, et sucrée), l’Idared® (juteuse et légèrement sucrée), ou la Pink Lady® (ferme et sucrée).
A contrario, il faut attendre un peu (en général le mois d’août) pour se fendre d’un quartier de Boskoop®, 
de Golden®, ou de Reine des Reinettes®…

 

Mangez, maigrissez !

 

Il faudrait aller chercher sur Mars un diététicien qui déconseillerait la dégustation de pomme. Et pour cause : ce fruit est aussi beau à l’extérieur que bon à l’intérieur. Excellent coupe-faim, il est fréquemment préconisé lors de régimes pour sa teneur en fibres, qui facilite le transit intestinal. Une pomme matin, midi et soir s’avère aussi être un excellent médicament pour lutter contre le cholestérol ! Et comme si cela ne suffisait pas, les pommes contiennent tout un sceptre de vitamines 
(A, B, C et E) dont votre organisme est friand. 
La pomme ? La belle-fille idéale, en somme !

 

Denrée de longue durée

 

En règle générale, les pommes peuvent se conserver au moins un mois dans le bac à légumes d’un réfrigérateur. Il est également possible de les garder au congélateur, mais pensez au préalable à les couper en rondelles. Enfin, la technique la plus simple pour conserver des années ce fruit biblique par excellence est de le transformer en confiture (1 kg de pommes, 700 g de sucre cristallisé et deux citrons). Dans ce cas de figure, le plus compliqué reste encore de rameuter Marcel pour qu’il mette la main à l’épluchage…

 

L’adresse d’Edith

L’Orléanais est une terre de pommes ! 
Pour en trouver de belles, rendez-vous au : 
Verger des Biaunais, 395 route des Muids, à Mareau-aux-Prés. Jean-Michel Duvallet y propose 
onze variétés de pommes à cueillir directement sur l’arbre, ainsi que des jus frais et délicats. 
Tél. 02 38 45 67 30.