Un potager au balcon

Un potager au balcon

Fraîcheur et gourmandise à portée de main pour les citadins ? En cultivant des légumes sur son balcon, c’est possible ! 

D’abord, un petit rappel : vérifiez que le règlement de copropriété autorise des jardinières sur le balcon. Ceci étant fait, ne vous attendez pas, bien évidemment, à obtenir de quoi éviter de faire votre marché. Mais quel plaisir de croquer des radis de la jardinière, ou de déguster les feuilles de salade à couper et les tomates cerises pour l’apéritif.

Choisir les contenants

Le choix se fera en fonction de la taille et des besoins de vos légumes. Ne remisez pas vos jardinières classiques, elles pourront facilement accueillir les fraises, les radis ou les salades à couper. N’hésitez pas à utiliser les grandes poubelles que vous cerclerez de bambous, de bruyères ou de roseaux, voire de toile de jute. Les légumes ont besoin d’au moins cinq heures de plein ensoleillement.

 

Quand planter ?

Soyez patiente, ne vous précipitez pas tant que des petites gelées ne sont pas écartées. Fin avril, débutez vos semis de radis, de salades. Dès la mi-mai, plantez vos tomates, vos aubergines. Vous pouvez aussi semer des haricots, planter des choux. N’oubliez pas d’y ajouter un œillet d’Inde ou une capucine qui vont chasser les pucerons.

 

Comment planter ?

Les tomates ont besoin d’un contenant de 40 cm de profondeur, du fait que les racines descendent à la verticale. Pour les autres, salade, radis, 20 cm suffisent. Vous pourrez bien sûr ajouter un basilic, un estragon, une ciboulette. Et puis, faites des expériences, plantez dans une jardinière des courgettes qui ne courent pas. Quand les fraises seront terminées, semez de la mâche. Ne plantez surtout pas des fraisiers avec les choux, ils ne se supportent pas.

 

Astuces 

Utilisez des jardinières aux teintes foncées : elles absorberont davantage la chaleur que les teintes claires. Arrosez le soir ou le matin au bec, c’est-à-dire sans la pomme, et au pied, pour éviter de mouiller le feuillage, ce qui est toujours propice aux maladies. Mettez un morceau de sucre dans un litre d’eau et arrosez vos tomates lorsqu’elles commencent à rougir. Vos tomates seront encore plus fondantes et agréablement sucrées

 

Adresse d’Edith 

Où aller chercher soi-même ses plants de tomate chez un petit producteur ? Un peu à l’écart de l’agglo, rendez-vous  à Darvoy, chez Benoît Flipo, installé depuis 1989.  Celui-ci vous propose de multiples plants donnant des variétés extrêmement  nombreuses : tomates  à farcir, tomates  cerises, tomates  cocktail ou cœur de bœuf, en passant par les tomates précoces et les tomates tardives !

Benoît Flipo, 14, rue des Baffaits, 45150 Darvoy – 02 38 59 84 93 – www.mon-potager-gourmand.com