Volumes et lumière

Volumes et lumière

Céline nous a ouvert les portes de sa maison familiale à châteauneuf-sur-loire, un nid douillet rénové dans un esprit cosy.

 

« Ce que les gens aiment quand ils viennent ici, c’est la simplicité et le côté reposant de cet espace. »

Ce sentiment est en partie dû au fait que cette maison de 130 m2, comprenant un rez-de-chaussée et deux étages, est située dans un environnement invitant à la sérénité. Des fenêtres, on voit la Loire s’écouler avec une verve changeante selon les saisons et les précipitations… Cet emplacement, privilégié, a plu à Céline, qui a, d’autre part, instantanément noté le « cachet » originel des lieux et le fait que ces « grands volumes soient baignés de lumière ». Après avoir finalisé la vente, le couple a ensuite mis un an pour rendre sa maison plus fonctionnelle : « Nous voulions des grands espaces et des pièces ouvertes sur les différents lieux de vie », indique Céline.

Elle a également impulsé le choix de la décoration : « Je ne suis pas trop portée sur les objets et les tableaux, précise-t-elle, je suis plus axée sur les matériaux nobles. Par exemple, nous avons fourni un gros travail de remise en état des parquets en chêne. ». Côté couleurs, Céline dit avoir opté pour « quelque chose de simple ». Les teintes de lin, apaisantes et douces, qui ont été privilégiées au rez-de-chaussée, illustrent cet état de fait même si, au deuxième étage, les chambres des enfants apparaissent plus contrastées, de même que dans l’entrée, où le rouge vif domine. Et elle, au fait, comment s’y sent-elle ? « Je suis bien dans TOUS les espaces, ce qui était le but. L’ambiance y est douce et cosy. Pour moi, cette maison, c’est le confort ! »

 

LES ADRESSES DE CELINE

 

Caséine : peintre, 29 rue de la Herpinière, Chécy.

CAT Auguste Rodin : tapissier, 4 rue Auguste Rodin, Orléans.

Parquet et Tradition : 25, rue Bagneux, Saint-Jean-de-la-Ruelle.

Charlène Pritscaloff : fleuriste, 14 rue Bannier, Orléans.