Vos caprices sont des ordres

Vos caprices sont des ordres

Marie Wolf est spécialiste de la robe de mariée sur mesure, chic et sobre. Depuis 18 ans, elle emprunte ses propres chemins de traverse.

Ici, on a le droit de jouer les Javotte et Anastasie, et d’exiger  l’impossible. La bonne fée des lieux, Marie Wolf, se plie en quatre afin que sa cliente soit la plus belle pour aller se marier. « J’ai emménagé dans ce petit atelier, intime pour les essayages, voilà huit ans », explique-t-elle d’une  voix feutrée et aussi régulière  que l’aiguille  de sa machine à coudre. Dans son univers cosy, on a envie de toucher à tout : feutrines, volants, épis de blé, satin duchesse, plumes d’autruche et cette robe de défilé qui trône, étincelante… En apesanteur, on en oublie jusqu’au  vrombissement du tram sous les fenêtres.

 

Robe d’un jour…

Privilège  du rendez-vous  perso, la créatrice, styliste et modéliste à la fois, personnalise  ses modèles, depuis l’étude morphologique et le croquis, jusqu’aux  finitions. Pour 40 à 50 heures de travail, une robe coûte en moyenne 1 700 à 2 200 €. Mais au fait Marie, pourquoi ce choix de la robe de mariée ? En réaction aux jupes ultracourtes des années 1960  que votre mère vous faisait porter et que vous détestiez ? « C’est surtout parce que le tailleur offre moins de liberté de création. La robe de mariée, même simple, n’est pas… simple, justement. »

 

… et collection d’hiver

Transformer  la matière, Marie Wolf a ça dans le sang, et ne cesse de s’aventurer  vers de nouveaux savoir-faire. C’est ainsi qu’elle  a lancé sa collection originale Désirs d’hiver, manteaux, vestes, écharpes, décorés grâce à une technique de laine incrustée dans le tissus. Convaincue que « les femmes veulent porter autre chose que leur voisine », la créatrice croit dur comme sergé de coton au retour de l’artisanat, y compris dans la mode.

 

L’anecdote

À 14 ans, alors qu’elle visite le château de la Bussière, Marie rêve secrètement d’y exposer un jour. Son rêve se réalise quand, en 2006, elle est sollicitée pour restaurer une robe de soirée des années 1910, débusquée dans les greniers. 2,5  kilos de perles repiquées  sur la dentelle plus tard, l’expo a lieu.

 

Marie Wolf 

16,  rue Théophile Chollet atelier.marie.wolf@wanadoo.fr

02 38  53  26 39 ou 06 20 56 76 31

Cours de couture dans son atelier pour tous niveaux.