Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

3 circuits où le vélo est roi

Pendant l’été, pourquoi ne pas s’offrir des vacances sportives ? En France et en Europe…

 

Le plus « balisé » : la Loire à vélo

 

C’est approuvé : avec ses 800 km de parcours et ses 700 000 cyclistes par an, la Loire à vélo est plébiscitée par les amoureux de la petite Reine. Sur le site web officiel, une « communauté » s’est même mise en place, où les internautes ont déjà publié près d’un millier de suggestions d’itinéraires.

C’est pratique : la Loire à vélo, c’est d’abord le dépaysement à la porte de chez vous, sans se creuser les méninges. Une ligne TER et 20 gares accessibles au vélo longent en effet une bonne partie de la Loire, ce qui permet de commencer et de terminer son escapade où on le souhaite… Plusieurs prestataires proposent également d’acheminer les bagages d’un point À à un point B.

C’est reconnaissable : la Loire à vélo est une grosse machine qui ne laisse rien au hasard. Ainsi, de nombreux lieux d’hébergement et de restauration, de même que des loueurs de vélos, bénéficient du label national « Accueil Vélo », qui permet de savoir où l’on pose ses roues…

www.loireavelo.fr

 

 

Le plus « baroudeur » : l’Eurovélo 6

 

C’est une aventure : 10 pays traversés et plus de 3 500 km avalés ! Si vous vous mettez en mode « winneuse », veillez à poser plus qu’une semaine de vacances cet été. L’ « EV6 » fait partie du réseau Euro Vélo, et emmène les cyclotouristes de Saint-Nazaire à… Constanta, en Roumanie !

C’est une découverte : le tracé longe trois des plus grands fleuves européens : la Loire, le Rhin et le Danube. Il permet de découvrir des paysages proprement incroyables, comme sur la portion qui conduit de la Bavière à Vienne. Hongrie, Croatie et Serbie peuvent également être au menu.

Ça se prépare ! On ne prend pas son vélo pour aller à Belgrade comme on va chercher son pain ! Même si, avec l’ouverture de l’UE, les conditions d’entrée dans les pays visités sont relativement simples, vérifiez quand même l’intermodalité des transports (par exemple, si l’on peut emmener son vélo dans un train).

www.eurovelo6.org

 

Le plus « tendance » : Paris-Londres, l’Avenue Verte

 

C’est « in » : depuis quelques années, nos amis anglais ont indiscutablement la cote. Ce parcours de 406 km entre Paris et Londres, dont 150 environ en Angleterre, vous permettra de suivre la tendance et de visiter la campagne anglaise avant d’arriver dans la capitale mondiale de la mode.

C’est fractionnable : vous pouvez évidemment (re)découvrir les joyeusetés qu’offrent Paris et ses alentours, l’Oise, la Normandie… Mais vous pouvez aussi vous rendre à Dieppe, embarquer sur un bateau de la compagnie LD Lines pour débarquer directement à Newhaven et parcourir les routes « british », en vous émerveillant devant les falaises blanches
et les manoirs anglais….

C’est familial : l’association pour la promotion et le développement de l’Avenue Verte London <>Paris le promet : si certaines portions peuvent s’avérer difficiles pour des cyclistes débutants, la majeure partie du tracé, notamment la vallée de l’Epte, est ouverte à tous. L’asso assure aussi qu’en Angleterre comme en France, transporter ses vélos dans le train ne pose aucun souci majeur.

www.avenuevertelondonparis.com

(Visited 338 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.