Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Africa Mia : La belle obstination de Richard Minier

Une rencontre improbable en 2000 à Bamako, suivie d’une enquête qui va durer 18 ans, c’est l’histoire de ce documentaire émouvant signé par le producteur orléanais Richard Minier.

Tout démarre le 31 décembre 1999 :
Richard Minier et son pote, Emmanuel Cyriak (fondateur des Éditions HYX-Orléans) décident de partir en vacances à la découverte du Mali et de la Côte d’Ivoire. Sans même imaginer rencontrer un des membres du seul groupe de musiciens afro-cubain ayant existé. Il va tout de suite s’intéresser à cette extraordinaire épopée de ces dix jeunes musiciens maliens partis vivre dix ans à la Havanne en 1964 dans le cadre d’un échange culturel entre Cuba et le Mali. Richard Minier va se mettre en tête une idée un peu folle, celle de réunir à La Havane les survivants du groupe mythique Maravillas et de les enregistrer. Cela va lui demander un véritable travail de journaliste enquêteur, après plusieurs voyages au Mali, au Niger en Côte d’Ivoire et à Cuba, il finira par convaincre le seul survivant Boncana, un producteur africain reconnu, d’enregistrer avec des musiciens cubains. « Boncana a accepté parce qu’en tant que producteur, il me faisait confiance, je ne suis pas certain que si j’avais été journaliste il m’aurait suivi », précise Richard Minier.

Ce documentaire est à la fois l’histoire du seul groupe afro-cubain et celle d’une belle obstination. Richard Minier nous offre un voyage musical et une découverte géopolitique émaillée d’émotions.

À voir au Cinéma des Carmes
Festival dans la région Centre
Les Rendez-vous de l’Histoire à Blois
dimanche 11 octobre à 17h
Beaugency le jeudi 29 octobre
Festival Enracinement Déracinement à Orléans
La Source deux séances 1 scolaire et 1 tout public le 27/11 (14h et 21h)

(Visited 33 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.