Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Allaiter un vrai choix ?


Naturel pour les unes, l’allaitement est envisagé à reculons par certaines femmes. 
Éclairage avec Domitille Blanquart, psychologue à Saint-Jean-Le-Blanc.

 

Presque la moitié des femmes françaises décident de ne pas allaiter, selon la DREES  (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques). 

Il s’agit de l’un des taux les plus élevés dans les pays industrialisés, alors que de nombreux sondages montrent que beaucoup souhaiteraient nourrir leur enfant au sein, notamment pour les apports nutritionnels du lait maternel. D’après  Domitille Blanquart, psychologue, « les obstacles à l’allaitement existent depuis toujours, et les connaissances acquises au cours du temps ne semblent rien y changer ».

Aurai-je assez de lait ?

Pas facile de savoir si un bébé nourri au sein a assez bu. La peur d’affamer son enfant est « un réflexe de la mère nourricière tout à fait naturel. Nourrir son enfant s’apprend  petit à petit. »

Marcel trouvera-t-il sa place et me désirera-t-il encore ?

« Certains pères sont effrayés devant  l’ampleur de l’amour qui règne entre l’enfant et la mère qui allaite (en l’occurrence leur femme…). Ils peuvent s’en sentir exclus. Mais cela peut aussi, et parfois simultanément, être source d’émerveillement.  »

Obstacles au libre choix

« Le propre vécu de la maman ressort au moment d’une naissance. Des sensations très fortes resurgissent, qui interfèrent dans la relation à leur nourrisson. Pour une femme submergée par des ressentis difficiles, l’accueil de son enfant, l’allaitement sera une chose de trop. »

Quand choisir ?

« Biologiquement et psychiquement, des changements profonds s’opèrent chez la femme qui porte un enfant et lors de l’accouchement. Par exemple, la sécrétion d’ocytocine, hormone dite d’allaitement, permet le lien fort mère-enfant. On peut parfois changer d’avis une fois bébé entre ses bras. » Sein ou biberon, ce qui compte, c’est de choisir en toute liberté, sans pression de l’entourage. L’essentiel est que le bébé ressente le bien-être de sa maman.

En savoir +

La 9e Journée internationale de l’allaitement, à l’initiative du comité scientifique la Leche League, réunira des chercheurs des quatre coins du globe le 29 mars à Paris. 

L’Art de l’allaitement  maternel, réalisé par la Leche League, éd. Plume.

(Visited 131 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.