Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Cécile de Monvallier, 37 ans : Le rebond positif

À la tête de deux agences événementielles, maman solo, Cécile est arrivée à Orléans en 2014. Elle est présidente de l’association Voy’Elles et membre du CJD Orléans. Dans un secteur d’activité touché de plein fouet par la crise sanitaire, Cécile reste optimiste et prépare déjà son rebond pour le jour d’après : « Comme tout le monde, j’ai eu des phases d’angoisse. Quand du jour au lendemain on ne peut plus travailler ni rentrer de chiffre d’affaires, c’est très dur, d’autant plus pour moi qui suis seule avec mes deux filles de 2 et 6 ans. »

Puis, après la sidération, il y a l’acceptation de la situation et cet instinct vital qui se remet en route. C’est notamment grâce aux réseaux dans lesquels elle est impliquée qu’elle a trouvé la force de rebondir : « Cela a été un appui vital, un booster de positivité, grâce à l’écoute et à cette entraide qui m’a permis d’envisager des solutions. » Cécile a profité du temps qu’elle avait devant elle pour créer sa deuxième structure : « La Manufacture est dédiée uniquement aux événements pour des professionnels. » Elle réfléchit à de nouveaux formats d’événements, avec une approche plus durable, écoresponsable, et se forme dans ce sens. La jeune femme, a bien conscience que plus rien ne sera jamais comme avant, mais la cheffe d’entreprise garde une grosse réserve d’optimisme : « Ma structure est agile, je n’ai qu’une salariée, et je travaille en France et à l’étranger. Je me suis mise aux événements digitaux ; même si rien ne remplace les vraies relations, je m’adapte. » Enfin, côté perso, Cécile prend le temps de s’investir dans des projets qui font sens : « Je me recentre sur mes essentiels, mes enfants, ma famille et mes amis. Et pour rester positive, j’ai coupé toutes les informations négatives ou néfastes qui peuvent m’atteindre. Ce n’est pas faire l’autruche sur ce que nous traversons, c’est juste un moyen de se protéger. »

(Visited 90 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.