Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Ces navets 
qui ont du goût

Et si on remplaçait, dans nos purées et nos gratins, nos patates habituelles contre des navets ? Ceux-ci reviennent effectivement en force dans les assiettes au milieu de l’automne.

 

D’où viens-tu, navet ?

De très loin, puisqu’il était déjà consommé par nos ancêtres dès la Préhistoire ! Cultivé en Inde et en Europe de l’Est, il est toujours universel et très populaire au Royaume-Uni, premier producteur mondial. En Écosse, c’est même encore THE légume national.

 

Patate 1 – Navet 0

Au XVIIIe siècle, la pomme de terre s’impose dans les cultures et renvoie le navet à ses chères études. Depuis, ce bulbe n’est plus la vedette des étals, qui ne lui pardonnent pas un goût qui serait relativement fade, mais aussi une certaine aptitude à remuer les intestins. Le navet contient en effet du soufre de façon prononcée… Pas vraiment sexy.

 

Et pourtant…

Le navet possède bien des atouts : riche en eau, il contient du potassium, du calcium et des fibres qui facilitent le transit intestinal. Et d’ailleurs, même ses « hétérosides soufrés », si décriés au demeurant, s’avèrent être de puissants anti-cancérigènes.

 

Recyclage

Le navet se consomme à partir du mois d’octobre jusqu’en avril-mai. Les producteurs conseillent de ne pas le garder plus de trois semaines dans le bac à légumes d’un réfrigérateur. Quand on se décide à l’éplucher, on ne jette pas ses fanes : elles sont délicieuses en soupe ou sautées comme les épinards !

 

Un navet, deux navets…

L’éventail de navets trouvables en France se divise en deux catégories. Il existe d’abord les navets ronds et parmi eux :

• le navet de Milan, blanc et aplati, doté d’un col violet ou rose, qui accompagne très bien les magrets,

• le navet de Nancy, un peu plus coloré, apprécié dans les pot-au-feu ou les ragoûts,

• le navet Jaune bol d’or, beaucoup moins amer, à déguster davantage « nature »… ou farci !

N’oublions pas les navets longs, comme le navet nantais ou le navet de Croissy, très fins et très tendres après la cuisson. Ils sont particulièrement bien vus dans les veloutés, les soupes et les risottos.

 

Wok de navets confits. Idéal pour accompagner un rôti de porc ou un filet mignon.

Laver • éplucher les navets puis les couper en dés • Les blanchir dix minutes dans une casserole d’eau bouillante • les égoutter et les jeter dans le beurre (75g) et un peu d’huile dans un wok ou un faitout épais • Saupoudrer de sucre roux et arroser de miel liquide • Au bout de 5 mn, rajouter du sucre et du miel, mélanger • Refaire encore deux fois cette opération • Ils sont prêts quand ils ont une couleur caramélisée.

(Visited 285 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.