Le magazine féminin des Orléanaises (depuis 2010)

Clément Joubert : Chef d’orchestre 2.0

Le monde du spectacle est à l’arrêt, pour un temps indéterminé. Bien décidé à poursuivre sa mission de diffusion auprès du grand public, le directeur artistique de l’Inattendu – Orchestre symphonique est, avec deux amis, à l’origine de la mise en ligne des œuvres interprétées par ses musiciens confinés. Filmés chacun chez eux, réunis par la technologie, ils font des prodiges !

Tout était fin prêt, parfaitement calé pour les représentations au Zénith d’Orléans, et puis est arrivé ce que l’on sait… La Traviata, dernière création de la Fabrique Opéra, dont Clément Joubert est le directeur artistique, sera donc finalement jouée en public les 19, 20 et 21 mars 2021. L’homme de scène positive : « Le but de La Fabrique n’est pas de jouer un opéra pour jouer un opéra, mais d’amener les gens à se rencontrer autour. Ça nous laisse un an de plus pour amener les gens à se retrouver. Il y a 500 jeunes de la région qui font les décors, les costumes, les maquillages, etc., on peut encore travailler sur plein d’autres choses avec eux, ce ne sera pas du temps perdu. » Côté spectacle donc, tout était au point. Il ne restait plus qu’à faire répéter l’orchestre. Les répétitions devaient commencer le jour où le confinement a été décidé.

Si notre homme du mois a appuyé sur « pause », il n’a pas pour autant appuyé sur « stop ». Aidé du pianiste Jérôme Damien et de Vincent Carlier au son, il met régulièrement en ligne de réjouissantes vidéos des musiciens de l’Inattendu interprétant ensemble – mais chacun de son côté, confiné dans ses meubles – des extraits d’un répertoire divers, qui s’étend de la variété arrangée en version symphonique (« Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? », « YMCA ») à… Libiamo, un air de La Traviata, chanté pour le coup par le chœur et les solistes du spectacle prévu. Cela donne sur l’écran une mosaïque d’images et de sons qui, assemblés, forment un véritable clip : « Cela prend à chaque fois un temps fou ! Pas tellement pour arranger et enregistrer, mais pour faire le montage et le mixage », assure le chef d’orchestre, visible lui aussi sur les vidéos, baguette en main. Au départ, Jérôme enregistre une piste-guide, envoyée dans la foulée à chaque musicien qui joue alors sa partie devant son ordi et renvoie le fichier vidéo obtenu. Au même Jérôme, geek à ses heures, de mettre ensuite en bon ordre ce gigantesque puzzle constitué, pour l’air de la Traviata, de cent « pièces », autrement dit, cent intervenants ! À l’arrivée : du sourire, du bonheur, « gratuitement, bénévolement ; il faut bien que l’on continue à faire ce que l’on sait faire, nous les saltimbanques », déclare Clément Joubert.

Les vidéos sont accessibles à tous sur la page Facebook de l’Inattendu ou sur YouTube. Le compteur des pages vues s’affole, le public est au rendez-vous. Les professionnels aussi : « On a reçu un message des Village People qui nous ont proposé une tournée, s’amuse Clément. Nous ne pouvons pas organiser ce genre de choses, mais c’est plaisant de recevoir cela. » Comme le sont les morceaux mis en ligne par l’Inattendu. En attendant…

Sébastien Drouet

 

 

Bio express

  • 7 mai 1976 : Naissance à Orléans
  • Septembre 1999 : enseignant au Conservatoire d’Orléans
  • Juin 2002 : Diplôme de Formation supérieure à la Direction d’orchestre du Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris
  • Août 2012 : création avec Gaël Lépingle du court métrage – comédie musicale Temps calme, avec l’Orchestre de Léonie, qui deviendra l’Inattendu – orchestre symphonique
  • Mars 2015 : première production de la Fabrique Opéra Val de Loire avec Carmen (Georges Bizet)
  • Septembre-octobre 2019 : naissance de l’Inattendu – orchestre symphonique et de son premier festival : La Folle semaine de Meung-sur-Loire
(Visited 60 times, 1 visits today)
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur whatsapp
error: Ce contenu est protégé par la propriété intellectuelle des rédacteurs et rédactrices d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'Edith Magazine.